Connectez-vous à nous

Le combat d’une vie pour Élodie

Actualités

Le combat d’une vie pour Élodie

Une Lavalloise de 15 ans peut enfin regarder la vie en face: elle a survécu au cancer qu’elle combattait depuis 2004. Cette semaine, pleine d’espoir, elle sera l’un des enfants-héros du 23e Tour CIBC Charles-Bruneau.

«Ça fait du bien de savoir que je vais vivre, qu’on a une chance, assure Élodie Brisebois. Cette année, je suis jumelée à une cycliste pour donner de l’espoir aux enfants qui luttent contre le cancer et pour amasser des fonds pour la recherche et la Fondation [Charles-Bruneau].»

À 21 mois, la vie d’Élodie et de ses parents est complètement bouleversée.

«Élodie se tirait les oreilles, raconte Geneviève Bédard, sa mère. Je pensais qu’elle souffrait d’une otite, alors je l’ai amenée chez le médecin. »

Élodie est aussi très pâle, ce qui inquiète son docteur. Ce dernier la transfère à l’Hôpital Marie-Enfant pour une batterie de tests.

À l’âge de 21 mois, la vie d’Élodie et de ses parents a basculé. (Photo gracieuseté)

La bataille

Les résultats sont rapidement de retour et le couperet du diagnostic tombe.

«Je me rappellerai toute ma vie de cette journée, continue Mme Bédard. On a été transféré au CHU Sainte-Justine pour apprendre qu’Élodie souffrait d’une leucémie aigüe lymphoblastique. »

Lueur d’espoir: la gamine a 80 % des chances de s’en sortir, mais le protocole est expérimental. La bataille s’amorce.

«On a décidé de se retrousser les manches, précise la mère. On a mis notre vie entre parenthèses. J’ai laissé ma carrière. Notre priorité était Élodie. Je voulais qu’elle puisse profiter de moi à 100 % quand elle en avait besoin.»

Malgré une réaction allergique à l’une des chimiothérapies nécessaires, Élodie garde le moral. Bien que malade, c’est elle qui encourage les autres enfants qui ont peur.

«Je n’avais pas peur, confie-t-elle. Je n’avais pas conscience de la douleur.»

La victoire

Depuis 2009, Élodie est maintenant guérie: elle a remporté sa bataille contre la leucémie. Bientôt, elle entamera sa quatrième année de secondaire en espérant, un jour, devenir vétérinaire.

«L’annonce de sa guérison a été un vrai soulagement, dit Geneviève Bédard. On peut enfin penser au futur. La vie reprend son cours.»

Message d’espoir

Cette semaine, lors du 23e  Tour CIBC Charles-Bruneau, Élodie sera jumelée à France Hêtu. Cette dernière parcourra à vélo les 600 kilomètres qui séparent Rivière-du-Loup de Boucherville. L’objectif de cette épreuve demeure un très humble clin d’œil au combat des enfants comme Élodie, tout en amassant 3,3 millions de dollars pour la recherche de traitements.

En attendant ces avancées scientifiques, Élodie a un message d’espoir pour les enfants atteints d’un cancer: «Ils sont très forts. Il ne faut pas se décourager. Tout va s’arranger.»

Même son de cloche de la mère qui s’adresse aux parents de ces enfants: «Il faut toujours garder espoir. Tout est possible. La Fondation Charles-Bruneau permet d’importantes avancées dans les traitements.»

Commentaires

Kassandra Martel Journaliste, pigiste

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page