Connectez-vous à nous
Marie-Eve Janvier a pris part à la tournée lavalloise promouvant l’application «Mangeons local plus que jamais!», s’arrêtant, entre autres, dans des fermes de Sainte-Dorothée et Fabreville. (Photos gracieuseté - UPA)

agriculture

La tournée «Mangeons local…» s’arrête à Laval

Le mardi 20 juillet, Marie-Eve Janvier a visité des productrices et producteurs agricoles de la région lavalloise dans le cadre de la tournée «Mangeons local plus que jamais!»

La chanteuse et animatrice fait partie des 16 personnalités publiques qui ont répondu à l’appel de l’Union des producteurs agricoles (UPA) pour promouvoir ce mouvement invitant la population lavalloise et québécoise à consommer les aliments cultivés et produits près de chez eux.

Sur l’île Jésus, ce sont la Ferme Marineau, la Fromagerie du Vieux Saint-François, Brune Houblonde, Thomasmielhoney et Agneaux de Laval qui ont contribué à ce festin imaginé par nulle autre qu‘Isabelle Sauriol, pâtissière propriétaire de la boutique Mamzelle Joséphine, et le chef Mathias Hollaender.

Arrêt lavallois

Après un arrêt dans quelques lieux de l’île de Montréal, tel le marché Jean-Talon, la journée s’est poursuivie à Sainte-Dorothée. L’accueil en sol lavallois s’est fait sous forme d’un BBQ estival offert par la ferme Agneaux de Laval.

La tournée à Laval et Montréal s’est ensuite terminée dans Fabreville, à la Ferme Marineau, spécialisée en production maraîchère.

«Il y a quelque chose de très rassurant à consommer les produits de nos agriculteurs d’ici, un peu comme le réconfort dans les recettes de nos grands-mères!» a déclarée Marie-Eve Janvier, par voie de communiqué.

«Les derniers mois nous ont certainement tous sensibilisés à l’importance d’encourager nos producteurs locaux, d’ajouter Christopher Skeete, député de Sainte-Rose, dans la même communication publique. Il ne faut surtout pas laisser cet engouement de côté. En mangeant et en achetant local, nous enrichissons notre économie et développons des produits propres à notre région.»

Dialogue entre citoyens et producteurs

Depuis près de 20 ans, l’événement des Portes ouvertes sur les fermes du Québec, un rendez-vous qui rassemble annuellement autour de 100 000 personnes, est un incontournable.

Devant l’impossibilité de tenir une telle activité pendant la pandémie, l’UPA a choisi d’outiller les citoyens pour qu’ils puissent visiter les producteurs agricoles à l’année, que ce soit à la ferme, au marché public ou dans les entreprises de transformation.

«Le lien entre les consommateurs et les productrices et producteurs agricoles est précieux et l’application Mangeons local plus que jamais permet de le préserver», de préciser Audrey-Claude Lemaire, membre de l’UPA Outaouais-Laurentides, chargée des dossiers d’agriculture urbaine, via communiqué.

Une application

Soulignons que l’application «Mangeons local plus que jamais!» est un outil numérique, disponible dans l’App Store et sur Google Play, qui possède aussi sa version Web.

Cette application permet de s’approvisionner en produits locaux ou de planifier une virée gourmande à travers les magnifiques régions du territoire québécois.

L’UPA note que cet outil a connu une popularité instantanée lors de son lancement à l’été 2020. Depuis, l’application a été bonifiée en vue de cette saison, notamment avec l’ajout de nombreux points de vente et fonctionnalités.

Des circuits thématiques élaborés avec les forces vives de chaque milieu sont maintenant suggérés et d’autres s’ajouteront au cours des prochaines semaines.

En outre, alors que les derniers mois ont été difficiles pour l’industrie de la restauration, l’application permettra dorénavant de repérer des restaurants participant au programme Aliments du Québec au menu.

L’outil numérique offre aussi de paramétrer les notifications de son profil pour recevoir, au fil de ses déplacements interrégionaux, des suggestions de visites favorisant les découvertes et les escapades spontanées. (B.L.)

Commentaires

Publicité

Populaires

Facebook

Publicité
Haut de page