Connectez-vous à nous

Jean Rousselle sollicite un troisième mandat dans Vimont

Actualités

Jean Rousselle sollicite un troisième mandat dans Vimont

Jean Rousselle, le député libéral, sollicitera un troisième mandat auprès des électeurs de la circonscription de Vimont, le 1er octobre.

Commentaires

C’est entouré de près de 200 personnes, dont ses collègues députés de Laval et des ministres Dominique Anglade, Martin Coiteux, ainsi que parents et amis que sa candidature a été officialisée, le 28 mai, lors de son investiture tenue au restaurant Gualdieri.

Questionné sur son bilan des quatre dernières années à l’Assemblée nationale, Jean Rousselle bombe le torse. «J’ai décidé d’aller en politique pour servir et aider les citoyens, avoue d’entrée de jeu celui qui a commencé à faire du bénévolat à l’âge de huit ans. Je dois dire que je suis fier de mes accomplissements des quatre dernières années. Il m’en reste encore beaucoup à faire et j’aimerais pouvoir le réaliser dans un prochain mandat.»

Monsieur 19

Si la construction d’un mur antibruit longeant l’autoroute 440 et le surfaçage de celle-ci font partie de ses bons coups, l’annonce de la construction du prolongement de l’autoroute 19 est sans conteste sa plus belle réalisation.

Quand il croisait le premier ministre du Québec Philippe Couillard dans les corridors de l’Assemblée nationale, M. Rousselle lui parlait sans cesse de ce dossier. «Il m’appelait presque Monsieur 19», lance-t-il avec un large sourire.

«Après plusieurs années d’attente et de nombreuses annonces promettant sa réalisation, le prolongement de l’autoroute 19 verra enfin le jour, insiste-t-il. Les demandes de soumission auront lieu au mois d’août. Nous avons tellement travaillé sur ce projet comprenant échangeurs et voies réservées.»

Le 20 avril, le chef du parti libéral avait que ce prolongement coûterait entre 500 et 600 M$.

Supercliniques

Dans le domaine de la santé, le député de Vimont a déployé beaucoup d’énergie en compagnie du ministre de la Santé et des Services sociaux, Gaétan Barrette. À l’automne dernier, Laval est devenue la première région entièrement desservie par un réseau de six supercliniques. «Depuis ce temps, nous recevons beaucoup moins de téléphones de gens mécontents. Le service gratuit permettant de prendre rendez-vous en ligne avec un médecin de famille est efficace. Ces supercliniques répondent à un besoin.»

M. Rousselle a également souligné le projet de modernisation de l’Hôpital de la Cité-de-la-Santé, dégageant une enveloppe de 10 M$ pour le définir et peaufiner. «La population ne cesse de grandir, il nous faut un plus gros hôpital pour améliorer le service et l’accessibilité. Cela ressemblera à l’hôpital Maisonneuve-Rosemont.»

Nouvelle école

L’adjoint parlementaire du ministre de la Sécurité publique a également abordé la construction d’une nouvelle école dans Auteuil. «Même si c’est une décision qui revient à la Commission scolaire et à la Ville de Laval de construire une école parce qu’on doit toujours procéder par échange de terrain, j’ai fait des démarches pour que le projet voit le jour, assure-t-il. Nous avions grandement besoin d’une école dans ce secteur. Il y a énormément de travail derrière cela.»

Engagements futurs

S’il est élu le 1er octobre, Jean Rousselle aimerait bien s’attaquer à la fluidité du transport, notamment sur le boulevard des Laurentides. Il aimerait aussi pouvoir ajouter une école de métiers supplémentaire. Bien entendu, il suivra de près les autres projets, dont le prolongement de l’A-19.

«Je ne tiens rien pour acquis même si nos sondages démontrent que j’ai 78 à 80 % des appuis des gens de Vimont. Je suis confiant de gagner, car je travaille depuis 2012 et je n’ai jamais cessé de le faire», termine celui qui se définit comme un guerrier.

C’est entouré de près de 200 personnes, dont ses collègues députés de Laval et des ministres Dominique Anglade, Martin Coiteux, ainsi que parents et amis que sa candidature a été officialisée, le 28 mai, lors de son investiture tenue au restaurant Gualdieri.

Questionné sur son bilan des quatre dernières années à l’Assemblée nationale, Jean Rousselle bombe le torse. «J’ai décidé d’aller en politique pour servir et aider les citoyens, avoue d’entrée de jeu celui qui a commencé à faire du bénévolat à l’âge de huit ans. Je dois dire que je suis fier de mes accomplissements des quatre dernières années. Il m’en reste encore beaucoup à faire et j’aimerais pouvoir le réaliser dans un prochain mandat.»

Monsieur 19

Si la construction d’un mur antibruit longeant l’autoroute 440 et le surfaçage de celle-ci font partie de ses bons coups, l’annonce de la construction du prolongement de l’autoroute 19 est sans conteste sa plus belle réalisation.

Quand il croisait le premier ministre du Québec Philippe Couillard dans les corridors de l’Assemblée nationale, M. Rousselle lui parlait sans cesse de ce dossier. «Il m’appelait presque Monsieur 19», lance-t-il avec un large sourire.

«Après plusieurs années d’attente et de nombreuses annonces promettant sa réalisation, le prolongement de l’autoroute 19 verra enfin le jour, insiste-t-il. Les demandes de soumission auront lieu au mois d’août. Nous avons tellement travaillé sur ce projet comprenant échangeurs et voies réservées.»

Le 20 avril, le chef du parti libéral avait que ce prolongement coûterait entre 500 et 600 M$.

Supercliniques

Dans le domaine de la santé, le député de Vimont a déployé beaucoup d’énergie en compagnie du ministre de la Santé et des Services sociaux, Gaétan Barrette. À l’automne dernier, Laval est devenue la première région entièrement desservie par un réseau de six supercliniques. «Depuis ce temps, nous recevons beaucoup moins de téléphones de gens mécontents. Le service gratuit permettant de prendre rendez-vous en ligne avec un médecin de famille est efficace. Ces supercliniques répondent à un besoin.»

M. Rousselle a également souligné le projet de modernisation de l’Hôpital de la Cité-de-la-Santé, dégageant une enveloppe de 10 M$ pour le définir et peaufiner. «La population ne cesse de grandir, il nous faut un plus gros hôpital pour améliorer le service et l’accessibilité. Cela ressemblera à l’hôpital Maisonneuve-Rosemont.»

Nouvelle école

L’adjoint parlementaire du ministre de la Sécurité publique a également abordé la construction d’une nouvelle école dans Auteuil. «Même si c’est une décision qui revient à la Commission scolaire et à la Ville de Laval de construire une école parce qu’on doit toujours procéder par échange de terrain, j’ai fait des démarches pour que le projet voit le jour, assure-t-il. Nous avions grandement besoin d’une école dans ce secteur. Il y a énormément de travail derrière cela.»

Engagements futurs

S’il est élu le 1er octobre, Jean Rousselle aimerait bien s’attaquer à la fluidité du transport, notamment sur le boulevard des Laurentides. Il aimerait aussi pouvoir ajouter une école de métiers supplémentaire. Bien entendu, il suivra de près les autres projets, dont le prolongement de l’A-19.

«Je ne tiens rien pour acquis même si nos sondages démontrent que j’ai 78 à 80 % des appuis des gens de Vimont. Je suis confiant de gagner, car je travaille depuis 2012 et je n’ai jamais cessé de le faire», termine celui qui se définit comme un guerrier.

 

 

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste sport et communauté

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page