Connectez-vous à nous

Jean-Claude Gobé se donne un temps de réflexion

Actualités

Jean-Claude Gobé se donne un temps de réflexion

ÉLECTIONS. Troisième dans la course à la mairie avec 16 % des suffrages exprimés, le chef d’Action Laval, Jean-Claude Gobé, demeure pour l’instant en poste.

Commentaires

Visiblement ébranlé par un résultat qu’il n’a jamais vu venir, M. Gobé refuse de décider de son avenir politique sur un coup de tête.

«Je pense qu’il ne faut pas aller trop vite en affaires, disait-il d’entrée de jeu lors d’un entretien téléphonique, lundi. On va faire le post-mortem de l’élection et laisser passer un peu de temps de repos et de réflexion, après quoi j’annoncerai ma décision.»

De la même façon, Jean-Claude Gobé entend prendre un peu de recul avant de commenter les résultats du scrutin.

Analyse à venir

Une rencontre est d’ailleurs prévue en début de semaine prochaine avec l’équipe et ses 21 candidats, dont plus de la moitié a terminé 3e dans son district respectif.

Seule la conseillère sortante Aglaïa Revelakis a été élue dans Chomedey, alors que quatre candidats du parti ont pris le 2e rang et quatre autres ont fini 4e. En 2013, Action Laval avait fait élire deux candidats.

Pour le poste à la mairie, M. Gobé a perdu 10 500 voix par rapport à sa performance d’il y a 4 ans, où il avait terminé bon deuxième avec 28 130 votes pour 24,3 % des suffrages, ce qui lui avait valu le statut d’opposition officielle avec un budget annuel de fonctionnement avoisinant les 700 000 $.

Le 5 novembre, M. Gobé a récolté 17 724 voix, soit près de 5000 votes de moins que le chef de Parti Laval et nouveau chef de l’opposition officielle en titre, Michel Trottier.

Visiblement ébranlé par un résultat qu’il n’a jamais vu venir, M. Gobé refuse de décider de son avenir politique sur un coup de tête.

«Je pense qu’il ne faut pas aller trop vite en affaires, disait-il d’entrée de jeu lors d’un entretien téléphonique, lundi. On va faire le post-mortem de l’élection et laisser passer un peu de temps de repos et de réflexion, après quoi j’annoncerai ma décision.»

De la même façon, Jean-Claude Gobé entend prendre un peu de recul avant de commenter les résultats du scrutin.

Analyse à venir

Une rencontre est d’ailleurs prévue en début de semaine prochaine avec l’équipe et ses 21 candidats, dont plus de la moitié a terminé 3e dans son district respectif.

Seule la conseillère sortante Aglaïa Revelakis a été élue dans Chomedey, alors que quatre candidats du parti ont pris le 2e rang et quatre autres ont fini 4e. En 2013, Action Laval avait fait élire deux candidats.

Pour le poste à la mairie, M. Gobé a perdu 10 500 voix par rapport à sa performance d’il y a 4 ans, où il avait terminé bon deuxième avec 28 130 votes pour 24,3 % des suffrages, ce qui lui avait valu le statut d’opposition officielle avec un budget annuel de fonctionnement avoisinant les 700 000 $.

Le 5 novembre, M. Gobé a récolté 17 724 voix, soit près de 5000 votes de moins que le chef de Parti Laval et nouveau chef de l’opposition officielle en titre, Michel Trottier.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste à l'économie et la politique municipale , Stéphane.st-amour@2m.media , 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page