Connectez-vous à nous

Famille, sécurité et développement de l’enfant

Actualités

Famille, sécurité et développement de l’enfant

SOCIÉTÉ. Le développement global optimal de l’enfant; la conciliation famille-travail et la sécurité routière ont été abordés par la quinzaine de personnes ayant pris part au Forum communautaire de la Voix des Parents Ste-Rose/Fabreville, en décembre, au centre Le Sorbier.

Commentaires

Afin de préparer le terrain à cette rencontre, on avait sondé les gens en ligne sur divers sujets et ces trois thèmes ont été ciblés pour la discussion.

«Nous avons eu un total de 160 répondants au sondage, indique Émilie Faubert-Raymond, coordonnatrice de M’Îles Lieux en Forme, qui soutient le regroupement de parents. Cinq mères du secteur l’avaient travaillé durant 12 semaines et le sondage s’est tenu sur une période de 2 semaines.»

Les participants ont été divisés en trois groupes afin de faciliter les échanges. Offrir plus d’animation dans les parcs sur les saines habitudes de vie, une plus grande accessibilité aux parcs et une sécurité renforcée dans ces sites; donner l’occasion aux parents d’avoir leur mot à dire dans les offres de service d’activités et adapter les moyens de diffusion d’information sur ce qui se passe dans le quartier ont été les grandes lignes dégagées du premier thème.

Travail-famille et sécurité

Sur la conciliation entre le travail et la famille est ressortie notamment la valorisation du rôle paternel. «Les gens veulent sensibiliser les employeurs à ce niveau-là et renverser la vapeur dans le rôle du premier répondant, qui est souvent la mère», explique Émilie Faubert-Raymond.

Faire circuler une lettre d’appui des partenaires et instaurer un projet pilote de conciliation travail-famille au sein de ces mêmes partenaires sont quelques-unes des suggestions proposées par les citoyens présents.

Finalement, on a soulevé plusieurs inquiétudes dans le volet de la sécurité, entre autres, la vitesse trop élevée sur le boulevard Curé-Labelle, le manque de passages de piétions et de brigadiers et l’absence de trottoirs sur des rues aux abords des écoles. «On a aussi parlé de la nouvelle piste cyclable sur le boulevard Dagenais que l’on trouve dangereuse parce que les autos roulent très vite et la bande n’est pas assez large», rapporte Mme Faubert-Raymond.

Personnes cibles

Le document de travail issu de la rencontre de décembre sera maintenant peaufiné et on vise le mois de juin pour acheminer l’information aux personnes cibles. Les échanges permettront aussi d’alimenter le plan d’action de M’Îles Lieux en Forme pour l’année 2017-2018, qui débutera en juillet.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste à la retraite

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page