Connectez-vous à nous

Entorse aux règles: la présidente d’élection les resserre

lidl opening times today

District électoral Marc-Aurèle-Fortin

Entorse aux règles: la présidente d’élection les resserre

Hier, le jour du vote par anticipation à l’élection partielle dans Marc-Aurèle-Fortin a été marqué par certaines entorses aux règles que la présidente d’élection, Me Valérie Tremblay, avait préalablement transmises aux quatre candidats en lice et à leur formation politique respective.

Visant à «permettre aux électeurs d’exercer leur droit de vote en toute quiétude», ces consignes étaient à l’effet qu’«aucun candidat, bénévole, agent officiel ou représentant ne sera toléré dans l’entrée, passage, corridor ou local de l’immeuble où sont établis le bureaux de vote».

À cet égard, le leader d’Action Laval, Michel Poissant, dit avoir dénoncé au Bureau de la présidente d’Élections Laval, dimanche après-midi, la présence du maire et chef du Mouvement lavallois, Marc Demers, en compagnie de son candidat Bruny Surin sur le trottoir face à l’école Jean-Piaget, lieu de votation.

«J’ai eu des interventions à faire dans le courant de la journée pour plus d’un candidat», explique Me Tremblay sans toutefois confirmer cette information. Elle ajoute que son personnel a été appelé à se déplacer «pour demander autant aux élus qu’aux candidats de quitter les lieux». Cela dit, elle a tenu à préciser que «le vote a bien été dans l’ensemble» et qu’elle était satisfaite du «bon déroulement» de la  journée.

Au moment de mettre en ligne, nos courriels adressés au porte-parole du Mouvement lavallois – Équipe Marc Demers, Christian Fortin, étaient demeurés sans réponse.

Plus stricte

Comme l’avait fait sa prédécesseure, Me Chantal Sainte-Marie, lors des dernières élections municipales à Laval, la greffière de la municipalité – qui préside d’emblée aux élections – verra à resserrer les règles en vue du scrutin de dimanche prochain, le 24 novembre.

«La Loi sur les élections et les référendums dans les municipalités (LÉRM) me permet d’être encore plus stricte», mentionne la présidente d’élections en citant l’article 283 interdisant toute publicité et activité de nature partisane sur les lieux d’un bureau de vote.

En clair, la présence des candidats ne sera plus autorisée «sur le trottoir situé dans l’emprise de la voie publique et en façade du bureau de vote», telle qu’elle le permettait dans la lettre datée du 4 novembre transmise aux partis.

«Le fait d’être sur le trottoir et saluer les gens ou donner des poignées de main pourrait indisposer [les électeurs]» convient-elle.

Un millier d’électeurs

À la fermeture des bureaux de vote par anticipation dimanche soir, ils étaient 1076 électeurs à y avoir exercé leur devoir de citoyen, soit 6,5 % des 16 501 électeurs inscrits sur les listes électorales du district.

En 2017, Élections Laval avait recensé 6392 bulletins de vote dans Marc-Aurèle-Fortin pour un taux de participation de 38,5 %.

Rappelons que les quatre candidats en lice à la succession de feu Gilbert Dumas sont Bruny Surin (Mouvement lavallois- Équipe Marc Demers), Michel Trottier (Parti Laval – Équipe Michel Trottier), Francine LeBlanc (Action Laval) et Gabriel Vellone (Progrès Laval).

Engagés dans une campagne électorale de 44 jours, tous quatre ont complété la semaine dernière la liste des engagements qui guideront leur action politique advenant une victoire. Tous les détails ici.

Commentaires

Journaliste à l'économie, l'environnement, le logement et la politique municipale, provinciale et fédérale, Stéphane.st-amour@2m.media , 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans District électoral Marc-Aurèle-Fortin

555
Publicité

Nous suivre sur Facebook

Publicité
342
Haut de page