Connectez-vous à nous

Du grand écran à la scène musicale pour Aliocha

Culture

Du grand écran à la scène musicale pour Aliocha

SORTIE. Grand ami du comédien lavallois Pier-Luc Funk qu’il encourageait lors de parties d’improvisation tenues au Collège Montmorency, Aliocha Schneider sera de retour à Laval pour une toute autre raison, le vendredi 13 octobre, alors qu’il troquera la performance devant la caméra pour celle derrière un micro et une guitare.

Commentaires

«Avec cette première grande tournée qui suit mon album Sorry Eyes, c’est plaisant de découvrir les salles de la province et autant de publics différents», confiait l’auteur-compositeur-interprète qu’on a découvert comme acteur (Aurélie Laflamme, Ville-Marie) lors de l’ouverture de la saison culturelle de [co]motion.

Débuts et Jean Leloup

Bien avant de jouer à l’écran, Aliocha chantait depuis la petite enfance. À l’âge de 15 ans, il a reçu sa première guitare et commencé à composer.

«J’ai rencontré Jean Leloup par hasard dans un café alors qu’il travaillait avec The Last Assassins, de raconter le jeune artiste de 24 ans. Je lui ai présenté mes chansons. Il m’a invité à le rejoindre au studio et nous avons enregistré quelques maquettes qui ont plu à Audiogram.»

Son premier opus a été lancé à l’automne 2016. «J’ai découvert que j’aime tout de ce métier, souligne-t-il. J’ai connu une belle progression depuis un an.»

Aliocha s’est d’abord produit en première partie de Charlotte Cardin, une expérience hautement appréciée qui lui a permis de peaufiner son style très influencé par le folk nord-américain.

Sur scène, il sera flanqué par son frère Volodia Schneider à la batterie, le multi-instrumentiste Christian Sean et le bassiste Tom Tartarin.

Aliocha sera en spectacle le vendredi 13 octobre, à 20h, à l’Annexe 3 de la salle André-Mathieu (475, boulevard de l’Avenir). Information: 450 667-2040.

«Avec cette première grande tournée qui suit mon album Sorry Eyes, c’est plaisant de découvrir les salles de la province et autant de publics différents», confiait l’auteur-compositeur-interprète qu’on a découvert comme acteur (Aurélie Laflamme, Ville-Marie) lors de l’ouverture de la saison culturelle de [co]motion.

Débuts et Jean Leloup

Bien avant de jouer à l’écran, Aliocha chantait depuis la petite enfance. À l’âge de 15 ans, il a reçu sa première guitare et commencé à composer.

«J’ai rencontré Jean Leloup par hasard dans un café alors qu’il travaillait avec The Last Assassins, de raconter le jeune artiste de 24 ans. Je lui ai présenté mes chansons. Il m’a invité à le rejoindre au studio et nous avons enregistré quelques maquettes qui ont plu à Audiogram.»

Son premier opus a été lancé à l’automne 2016. «J’ai découvert que j’aime tout de ce métier, souligne-t-il. J’ai connu une belle progression depuis un an.»

Aliocha s’est d’abord produit en première partie de Charlotte Cardin, une expérience hautement appréciée qui lui a permis de peaufiner son style très influencé par le folk nord-américain.

Sur scène, il sera flanqué par son frère Volodia Schneider à la batterie, le multi-instrumentiste Christian Sean et le bassiste Tom Tartarin.

Aliocha sera en spectacle le vendredi 13 octobre, à 20h, à l’Annexe 3 de la salle André-Mathieu (475, boulevard de l’Avenir). Information: 450 667-2040.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Rédacteur en chef, journaliste à la culture et aux faits divers, Benoit.leblanc@2m.media, 450-667-4360 poste : 3526

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Culture

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page