Connectez-vous à nous

Des sapins pour des enfants malades

Actualités

Des sapins pour des enfants malades

Philip Ermolaev et Massimo Briganti, respectivement élève de 2et 1ère  secondaire au Collège Letendre, ont créé Sapins pour causes, un concept d’entreprise prenant la forme d’une activité de financement.

Les deux adolescents vendent des sapins Beaumier de 6 à 7 pieds et remettront ensuite 50 % des fonds à la fondation de Leucan et du CHU Sainte-Justine.

«Nous voulions essayer de réunir les gens, mentionne Philip Ermolaev, lui qui a eu l’idée pendant l’été. Selon nous, ces causes vont les motiver à en acheter.»

Les deux étudiants peuvent bénéficier de l’encadrement de Paul François Asselin, agent de développement au Collège Letendre.

De plus, ils ont prévu trois scénarios, soit de ne vendre que 20, 75 ou 150 sapins.  «Personnellement, je crois qu’entre 75 et 100, c’est réalisable», complète Massimo Briganti, une affirmation qu’approuve Paul François Asselin.

Tâches

Philip et Massimo ne se connaissaient pas avant de joindre leurs forces pour la cause. L’agent de développement les a associés, lui qui avait travaillé avec l’étudiant de deuxième secondaire sur un autre projet l’an dernier.

Dans le cadre des Sapins pour cause, l’élève de premier secondaire résidant à Chomedey s’occupe du marketing. Il compte mettre en place dans les prochaines semaines plusieurs publicités. «Nous allons envoyer des courriels aux parents du Collège, en plus de faire des capsules sur Facebook, assure-t-il. J’ai aussi contacté mon école primaire pour voir si cela les intéressait.»

Ces deux jeunes feront une présentation au personnel de l’établissement le vendredi 9 novembre.

Au-delà des fonds

Autant Philip que Massimo s’entendent pour dire que le but n’est pas de faire du profit. «À notre âge, nous n’avons pas besoin d’avoir cet argent, fait-il remarquer. C’est beaucoup plus important d’apprendre la persévérance et le courage. Il faut aussi être en mesure de travailler avec toutes sortes de personnes.»

«Les deux sont passés devant le directeur général du Collège pour présenter leur idée, explique Paul François Asselin. Simplement le fait de négocier avec un supérieur, c’est très formateur pour eux.»

Redonner

Les étudiants n’ont pas hésité trop longtemps pour décider quelle cause ils allaient supporter. «Beaucoup de gens sont concernés par le cancer», raconte l’étudiant résidant de Sainte-Rose.

Du côté de Massimo Briganti, il y a un aspect plutôt personnel. «Ma famille a été touchée par le cancer, témoigne-t-il. Pour moi, c’était une chance d’aider les autres pour espérer qu’ils ne vivent pas ce que nous avons vécu.»

Les jeunes entrepreneurs poursuivront leur vente sur le site du collège jusqu’au mardi 20 novembre. Par la suite, la distribution aura lieu à l’école secondaire le samedi 8 décembre.

Commentaires

Journaliste aux sports et à l'éducation, nstgermain@2m.media , 450-667-4360 poste : 3530

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page