Connectez-vous à nous

Concours de design: les finalistes dévoilés

lidl opening times today

Actualités

Concours de design: les finalistes dévoilés

Le jury qui préside au concours de design pluridisciplinaire ciblant le secteur Montmorency a fait connaître ses finalistes le 21 juin.

Il s’agit de quatre consortiums essentiellement formés de firmes montréalaises, à savoir Conscience urbaine et Collectif Escargo, Sans façon et Architecturama – en collaboration avec Balistique, amery Calvelli et Claude Gosselin -, Sid Lee Architecture et MASSIVart ainsi que Vlan Paysages, Raphaëlle de Groot, ADHOC Architectes et CS Design.

Audition publique

«Nous sommes heureux de l’engouement généré par ce premier concours, a déclaré par voie de communiqué le conseiller municipal et membre du comité exécutif Stéphane Boyer sans toutefois chiffrer le nombre de dossiers de candidature reçus.

Il enchaîne en disant avoir hâte de découvrir la proposition de chacun des finalistes lors de l’audition publique prévue le 16 septembre à la Maisons des arts de Laval.

«Le projet retenu permettra de doter ce secteur névralgique du centre-ville d’une trame narrative et visuelle qui lui donnera sa couleur et sa personnalité propres.»

D’ici-là, les quatre consortiums disposeront chacun d’un budget de 10 000 $ pour élaborer leur concept.

Moteur culturel

Par ce concours lancé en avril, la Ville cherche à démontrer le potentiel de rayonnement de cette portion du centre-ville qui foisonne d’activités en l’associant à la création, l’innovation, la culture et au savoir.

En pleine mutation, ce quadrilatère formé par l’autoroute des Laurentides et les boulevards de la Concorde/Notre-Dame, de l’Avenir et Saint-Martin constitue aux yeux des autorités municipales le moteur culturel du grand centre-ville.

Budgets

C’est ainsi que l’équipe lauréate se verra confier une première enveloppe pouvant atteindre 130 000 $ pour définir l’esprit du quadrilatère Montmorency «par des lignes directrices et une stratégie de déploiement en combinant l’art, l’architecture et le design».

Entre autres, résumait M. Boyer lors du lancement du concours, cette signature que l’on veut distinctive et exclusive pourrait s’incarner à travers un parcours expérientiel ou d’interprétation, une mise en lumière, des projections et installations multimédias, des éléments signalétiques, du mobilier urbain et autres aménagements légers.

Par ailleurs, la firme retenue disposera d’un second budget, celui-là de 150 000 $, pour la conception détaillée et les plans et devis d’une première intervention ciblée parmi celles qui composeront sa proposition finale.

Rappelons que le présent concours de design est financé à même le Fonds d’appui au rayonnement des régions (FARR) du ministère des Affaires municipales et de l’Habitation.

Commentaires

Journaliste à l'économie, l'environnement, le logement et la politique municipale, provinciale et fédérale, Stéphane.st-amour@2m.media , 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

555
Publicité

Nous suivre sur Facebook

Publicité
342
Haut de page