Connectez-vous à nous

Premier Festival hivernal à l’OSL

lidl opening times today

Culture

Premier Festival hivernal à l’OSL

L’Orchestre symphonique de Laval (OSL) innove en lançant le premier Festival classique hivernal qui se tiendra d’un bout à l’autre de l’île Jésus, du 31 janvier au 2 février.

On fera honneur à la musique de Ludwig Van Beethoven dont on souligne le 250e anniversaire de naissance en 2020.

«Nous voulions attaquer de front l’année en étant les premiers à marquer cet anniversaire important tout en respectant notre identité, soit de souligner l’excellence de l’orchestre près des gens de Laval, d’affirmer avec son enthousiasme habituel Alain Trudel, maestro de l’OSL. Ce sera un festival de musique classique pour tous!»

Grande visite

Pour l’occasion, l’ensemble lavallois fondé en 1984 accueillera le pianiste soliste de renom Charles Richard-Hamelin, après une première collaboration éclatante en janvier 2018 en hommage à Glenn Gould.

Cette fois, le Concerto no5 dit Empereur et la Symphonie no7 de Beethoven seront à l’honneur, dans l’après-midi du samedi 1er février, à la salle André-Mathieu.

«Le Festival classique hivernal, c’est une fin de semaine en hiver où on célèbre la musique en concert qui s’adresse à tout le monde!»

– Alain Trudel, chef de l’OSL

En soirée, le musicien québécois et l’OSL remettront ça dans un menu «héroïque» avec le Concerto pour piano no3 et la Symphonie no3, que le compositeur allemand avait d’abord composé en l’honneur de Napoléon Bonaparte.

La veille, l’OSL livrera la symphonie no6 dite Pastorale et la célèbre symphonie no5, appelée du Destin.

«Il n’y a pas de géant musical plus humain que Beethoven, confie Alain Trudel. Il partage tout son vécu avec nous, sa joie, ses déceptions, le bonheur de la nature, la tristesse d’une perte, et l’orchestre sera l’énergie qui va communiquer ça aux gens.»

C’est le dimanche 2 février que le Chœur de Laval et quatre chanteurs solistes dont Lyne Fortin joindront leur voix à l’OSL pour terminer le festival avec le chef d’œuvre qu’est la Symphonie no9 et L’Hymne à la joie, un succès immédiat créé en mai 1824.

L’Orchestre symphonique de Laval accueillera de nouveau le pianiste émérite Charles Richard-Hamelin. (Photos gracieuseté – OSL)

Originalité et diversité

L’une des idées les plus folles d’Alain Trudel se matérialisera sur la patinoire du Centropolis. La musique de Beethoven y résonnera tout le week-end en présence d’une mascotte de circonstance.

«Nous voulons qu’avec une programmation accessible à tout le monde, la ville entière soit occupée par la musique durant toute la fin de semaine, de préciser Alain Trudel. Cette année, c’est Beethoven; l’an prochain, ce sera autre chose et ainsi de suite pour les éditions suivantes.»

Des prestations de duos auront lieu dans quatre bibliothèques du réseau lavallois, alors que des causeries, mini-concerts, contes musicaux pour enfants et ateliers de création d’instruments sont aussi prévus au Carrefour Laval, Centre Laval et à la Maison des arts.

«On entre souvent dans une activité avec une idée en tête pour en ressortir ressourcé comme être humain et c’est ce qui va se produire avec ce festival. Les gens vont vouloir y retourner encore et encore à coup sûr!» de conclure Alain Trudel qui dirige l’OSL depuis 2006.

Information sur le premier Festival classique hivernal de l’Orchestre symphonique de Laval: 450 978-3666, poste 802, ou festivalclassiquehivernal.com.

Commentaires

Rédacteur en chef, journaliste à la culture et aux faits divers, Benoit.leblanc@2m.media, 450-667-4360 poste : 3526

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

555
Publicité

Populaires

Nous suivre sur Facebook

Publicité
342
Haut de page