Connectez-vous à nous

Alain Lecompte éliminerait les cabinets du maire et de l’opposition

lidl opening times today

Actualités

Alain Lecompte éliminerait les cabinets du maire et de l’opposition

ÉLECTIONS. S’il est élu le 5 novembre, le chef de l’Alliance des conseillers autonomes (ACA) et candidat à la mairie, Alain Lecompte, abolirait immédiatement le cabinet du maire et celui de l’opposition officielle.

Commentaires

Seules les secrétaires administratives resteraient en poste, expliquait-il lors d’un point de presse tenu le 14 octobre à l’accueil du Bois de l’Équerre.

Exit le porte-parole du maire et ses conseillers spéciaux. «Les journalistes auront un accès direct au maire. Il n’y aura plus de filtre et de retour d’ascenseur aux amis», fait valoir l’actuel conseiller indépendant de l’Orée-des-Bois. Cette mesure permettrait une économie de 1,8 M$ par année.

Dans la même foulée, M. Lecompte récupérerait 1,2 M$ par la suppression d’«un étage administratif complet» de hauts-cadres, soit les quatre directions générales adjointes mises en place sous l’administration Demers.

Par ailleurs, sa candidate co-mairesse, Cynthia Leblanc, mentionne que les directeurs de services, qui relèveraient à nouveau du directeur général de la Ville, répondraient directement aux questions des journalistes, lesquels n’auraient plus à passer par le Service des communications et du marketing.

Nouveaux quartiers

En matière de développement résidentiel, Alain Lecompte mettrait un terme au «concept de maisons clonées» en partageant notamment les lots d’un même secteur entre plusieurs constructeurs. Le lotissement d’un terrain favoriserait également des superficies de taille différente.

«Le projet Champfleury sera le dernier construit à l’image des années 80», assure-t-il, ajoutant que les bordures de rue faites de béton seront proscrites dans les nouveaux développements.

Aussi, M. Lecompte forcerait le retrait de tous les blocs de béton bordant les terrains vagues. Les propriétaires fonciers de ces lots disposeraient d’un an pour les remplacer par des clôtures de bois.

Inondations

Enfin, parmi les mesures qu’il compte mettre en place pour éviter que les riverains aient à revivre le cauchemar du printemps dernier, Alain Lecompte note les «digues portatives réutilisables» dont la Ville ferait l’acquisition.

Ces Water-Gates seraient installées aux endroits névralgiques vulnérables aux inondations lors d’alerte relativement à la crue des eaux, a indiqué le chef de l’Alliance des conseillers indépendants.

Seules les secrétaires administratives resteraient en poste, expliquait-il lors d’un point de presse tenu le 14 octobre à l’accueil du Bois de l’Équerre.

Exit le porte-parole du maire et ses conseillers spéciaux. «Les journalistes auront un accès direct au maire. Il n’y aura plus de filtre et de retour d’ascenseur aux amis», fait valoir l’actuel conseiller indépendant de l’Orée-des-Bois. Cette mesure permettrait une économie de 1,8 M$ par année.

Dans la même foulée, M. Lecompte récupérerait 1,2 M$ par la suppression d’«un étage administratif complet» de hauts-cadres, soit les quatre directions générales adjointes mises en place sous l’administration Demers.

Par ailleurs, sa candidate co-mairesse, Cynthia Leblanc, mentionne que les directeurs de services, qui relèveraient à nouveau du directeur général de la Ville, répondraient directement aux questions des journalistes, lesquels n’auraient plus à passer par le Service des communications et du marketing.

Nouveaux quartiers

En matière de développement résidentiel, Alain Lecompte mettrait un terme au «concept de maisons clonées» en partageant notamment les lots d’un même secteur entre plusieurs constructeurs. Le lotissement d’un terrain favoriserait également des superficies de taille différente.

«Le projet Champfleury sera le dernier construit à l’image des années 80», assure-t-il, ajoutant que les bordures de rue faites de béton seront proscrites dans les nouveaux développements.

Aussi, M. Lecompte forcerait le retrait de tous les blocs de béton bordant les terrains vagues. Les propriétaires fonciers de ces lots disposeraient d’un an pour les remplacer par des clôtures de bois.

Inondations

Enfin, parmi les mesures qu’il compte mettre en place pour éviter que les riverains aient à revivre le cauchemar du printemps dernier, Alain Lecompte note les «digues portatives réutilisables» dont la Ville ferait l’acquisition.

Ces Water-Gates seraient installées aux endroits névralgiques vulnérables aux inondations lors d’alerte relativement à la crue des eaux, a indiqué le chef de l’Alliance des conseillers indépendants.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste à l'économie, l'environnement, le logement et la politique municipale, provinciale et fédérale, Stéphane.st-amour@2m.media , 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

555
Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Publicité
342
Haut de page