Connectez-vous à nous

Action Laval dévoile sa candidate dans Marc-Aurèle-Fortin

lidl opening times today

Actualités

Action Laval dévoile sa candidate dans Marc-Aurèle-Fortin

Seconde opposition malgré ses six élus au conseil municipal, Action Laval a désigné Francine LeBlanc comme candidate en vue de l’élection partielle qui aura lieu le dimanche 24 novembre dans le district Marc-Aurèle-Fortin, dont le siège est laissé vacant depuis le décès subit de Gilbert Dumas, emporté par une crise cardiaque le 20 août.

Dépeinte comme «une femme engagée dans sa collectivité et reconnue pour son leadership», Mme LeBlanc, qui habite Laval depuis l’âge préscolaire, réside dans le quartier Fabreville situé au cœur du district électoral convoité.

«Francine est bien enracinée dans sa collectivité et comprend très bien les besoins des Lavalloises et Lavallois, affirme le chef intérimaire Archie T. Cifelli dans un communiqué publié le 1er octobre. Elle travaillera sans relâche pour bien servir ses concitoyens et montrer qu’Action Laval est la seule alternative possible au parti défaillant de Marc Demers.»

Quant à la principale intéressée, elle se dit à la fois «honorée» et «impatiente» de se lancer dans la course. «Les résidents de Marc-Aurèle-Fortin ont besoin d’une personne qui les représentera avec énergie et passion à l’Hôtel de Ville. Je suis cette personne», déclare celle dont on souligne la «vaste expérience dans le secteur pharmaceutique ainsi qu’en milieux hospitalier et clinique».

Transfuge

En juin dernier, Mme LeBlanc avait défrayé la manchette en rejoignant les rangs d’Action Laval peu de temps après avoir quitté la vice-présidence du conseil d’administration de Parti Laval – Équipe Michel Trottier.

«Mon adhésion au parti est une continuation de ma volonté de servir mes concitoyens et de faire une réelle différence à Laval, au sein d’une équipe unie dont l’objectif ne sert pas qu’à propulser la candidature d’un seul homme», avait alors déclaré la transfuge Francine LeBlanc.

Pour sa part, Michel Trottier expliquait cette désertion du fait que son parti ne pouvait «la confirmer candidate dans Marc-Aurèle-Fortin à deux ans et demi des élections» générales, tout en laissant entendre qu’Action Laval lui aurait probablement promis le district.

Moins de quatre mois plus tard, le hasard a voulu que les deux anciens alliés se retrouvent en lice pour une élection partielle dans Marc-Aurèle-Fortin, Michel Trottier ayant déjà annoncé qu’il serait le candidat de l’opposition officielle.

Enjeu

Pour Action Laval, cette partielle donnera le ton à la prochaine campagne électorale de 2021.

Chef du conseil de cette formation politique, l’élu de Vimont, Michel Poissant, y voit «ni plus ni moins [qu’] un référendum sur Marc Demers et son équipe» qu’il accuse de ne pas être à l’écoute des besoins des citoyens. «Il suffit de penser aux pistes cyclables aménagées sans plan intelligent, au fiasco du marquage bleu et blanc en bordure des trottoirs et aux nids de poule qui ne sont toujours pas réparés».

Son collègue de Saint-Bruno et ancien vice-président du comité exécutif, David De Cotis, soutient qu’«en élisant Francine LeBlanc, les électeurs de Marc-Aurèle-Fortin seront les premiers à dire haut et fort qu’ils ne veulent plus de la mauvaise gestion de Marc Demers».

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste à l'économie, l'environnement, le logement et la politique municipale, provinciale et fédérale, Stéphane.st-amour@2m.media , 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

555
Publicité

Nous suivre sur Facebook

Publicité
342
Haut de page