Connectez-vous à nous

10 arrestations et adresses frappées dans une opération antidrogue

Faits divers

10 arrestations et adresses frappées dans une opération antidrogue

ENQUÊTE. En collaboration avec plusieurs autres corps policiers, le Service de police de Laval a mené des perquisitions dans une dizaine d’adresses de l’île Jésus, Montréal et des Laurentides, procédant à 10 arrestations, le 31 mai.

Commentaires

Déployés à  2 adresses de Pont-Viau, une à Boisbriand et les autres sur les territoires de Montréal et Mirabel, un total de 120 policiers ont interpelé 7 hommes et 3 femmes. Sept d’entre eux sont demeurés détenus et devaient comparaître en cours de journée.

En plus de saisir cinq véhicules qui auraient servi à des transactions criminelles, les policiers ont mis la main sur diverses quantités de drogue telle que cocaïne, crack et cannabis.

Le bilan des perquisitions pourrait s’alourdir, l’opération se poursuivant toujours à certains endroits.

«À ce stade-ci de l’enquête, ce réseau semble plutôt local et s’approvisionnait à Montréal et Mirabel, d’indiquer Evelyne Boudreau, porte-parole de la Police de Laval. Plusieurs d’entre eux possèdent des antécédents judiciaires, mais pas nécessairement en semblable matière.  Pour l’instant, il ne semble pas y avoir de filiation avec le crime organisé.»

Les groupes tactiques d’intervention de la Gendarmerie royale du Canada et du Service de police de la Ville de Montréal, ainsi que des policiers de Mirabel ont participé à cette importante opération antidrogue.

Déployés à  2 adresses de Pont-Viau, une à Boisbriand et les autres sur les territoires de Montréal et Mirabel, un total de 120 policiers ont interpelé 7 hommes et 3 femmes. Sept d’entre eux sont demeurés détenus et devaient comparaître en cours de journée.

En plus de saisir cinq véhicules qui auraient servi à des transactions criminelles, les policiers ont mis la main sur diverses quantités de drogue telle que cocaïne, crack et cannabis.

Le bilan des perquisitions pourrait s’alourdir, l’opération se poursuivant toujours à certains endroits.

«À ce stade-ci de l’enquête, ce réseau semble plutôt local et s’approvisionnait à Montréal et Mirabel, d’indiquer Evelyne Boudreau, porte-parole de la Police de Laval. Plusieurs d’entre eux possèdent des antécédents judiciaires, mais pas nécessairement en semblable matière.  Pour l’instant, il ne semble pas y avoir de filiation avec le crime organisé.»

Les groupes tactiques d’intervention de la Gendarmerie royale du Canada et du Service de police de la Ville de Montréal, ainsi que des policiers de Mirabel ont participé à cette importante opération antidrogue.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Rédacteur en chef, journaliste à la culture et aux faits divers, Benoit.leblanc@2m.media, 450-667-4360 poste : 3526

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Faits divers

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page