Connectez-vous à nous

Voici « La Voix » de Brandon, Annabel et Sebastian

Culture

Voici « La Voix » de Brandon, Annabel et Sebastian

EXPÉRIENCE. Malgré leur élimination, Annabel Oreste, Brandon Mignacca et Sebastian Roel ne gardent que de bons souvenirs de leur passage à La Voix, le concours télévisuel le plus populaire du petit écran.

Commentaires

Les 15 ans d’Annabel ne l’ont pas découragée quand elle s’est présentée à la ronde de préauditions sur un coup de tête avec sa sœur.

«Je poursuis mon but de devenir chanteuse internationale et La Voix reste une belle façon de se faire connaître, notamment via les réseaux sociaux», raconte l’adolescente d’Auteuil qui a déjà remporté les honneurs à l’émission Crescendo avec la chorale de son école secondaire, Regina Assumpta.

Aux auditions à l’aveugle, quand Marc Dupré et Éric Lapointe se sont retournés à son interprétation de Valerie, d’Amy Winehouse, Annabel Oreste a ressenti l’excitation et le poids du choix qu’elle devait maintenant faire pour son mentor.

«Ç’a été serré entre les deux, avant la performance, j’avais Éric Lapointe en tête pour son style musical et l’émotion qu’il y met, mais j’ai choisi finalement Marc Dupré, dont j’admire la manière d’écrire ses chansons en tant qu’artiste», de dire celle qui a délaissé le cheerleading pour se consacrer entièrement à la musique en dehors de ses études, avec des cours de piano et chant.

Sebastian Roel

L’été de ses 12 ans, Sebastian Roel tond le gazon chez son voisin de Vimont. Un jour, il débarque à la maison, un amplificateur tout juste acheté. Il regarde son père droit dans les yeux.

«J’ai l’ampli, il manque juste la guitare! se souvient en riant l’étudiant en chant populaire au cégep Marie-Victorin. J’ai toujours fait de la musique, ne serait-ce qu’avec une fourchette et les verres durant le souper.»

Adolescent, il participera à plusieurs spectacles de fin d’année des écoles Horizon Jeunesse et L’Odyssée-des-Jeunes. Musicien, il commence à chanter et s’inscrit à plusieurs concours, où il découvre son aisance dans le style soul, après avoir touché aux rock et country.

«Il y a quelques mois, j’en étais à ma 4e tentative de participer à La Voix, relate l’artiste de 22 ans. Je m’ennuyais à rédiger un devoir de français et j’ai décidé de me réessayer en préaudition. Ç’a marché. J’ai compris que j’allais à un casting télé, pas juste à un autre concours.»

Sa version de S.O.S. d’un terrien en détresse a marqué la saison. L’originale chantée par Daniel Balavoine au sein de la troupe de Starmania représentait un immense défi technique.

«Après avoir pris Éric Lapointe comme coach, sachant que deux styles opposés donnent souvent une belle complicité, j’ai pris la confiance nécessaire pour chanter cette pièce, mentionne-t-il. Éric m’a appris à gérer mon intensité, et Pierre Lapointe, qui m’a volé en cours de compétition, m’a montré l’importance de livrer le message d’un texte.»

En ce moment, Sebastian Roel multiplie les auditions. Il aimerait, entre autres, interpréter les hymnes nationaux lors des parties du Rocket de Laval à la Place Bell.

Brandon Mignacca

Professeur en chant et piano à l’école Vimont Musique et chanteur du groupe alternatif Chair Warriors, Brandon Mignacca a tenté sa chance pour tester sa propre valeur en solo.

«Ç’a été une expérience formidable de me retrouver dans une ambiance où la musique est au coeur de tout ce que font des gens, en côtoyant énormément d’excellents musiciens, souligne le Lavallois de 23 ans qui étudie l’électroacoustique à l’université. Je suis allé vers Marc Dupré en tant que mentor, parce que j’aime son expérience de l’enseignement et son approche chaleureuse.»

Pianiste depuis l’âge de six ans, Brandon Mignacca a franchi la première étape avec Thinking Out Loud, d’Ed Sheeran, pour livrer En Apesanteur, de Calogero, plus tard en compétition.

«En plus de poursuivre l’aventure avec mon groupe de style alternatif, j’aimerais collaborer avec certains candidats que j’ai croisés, question d’expérimenter différents projets musicaux.»

La fraîcheur d
La fraîcheur d’Annabel Oreste, 15 ans, a conquis juges et public.  ©Photo – Photo gracieuseté

Le savoir-faire de chanteur du Lavallois Brandon Mignacca a été reconnu à sa juste valeur.
Le savoir-faire de chanteur du Lavallois Brandon Mignacca a été reconnu à sa juste valeur.  ©Photo – Photo gracieuseté

Les 15 ans d’Annabel ne l’ont pas découragée quand elle s’est présentée à la ronde de préauditions sur un coup de tête avec sa sœur.

«Je poursuis mon but de devenir chanteuse internationale et La Voix reste une belle façon de se faire connaître, notamment via les réseaux sociaux», raconte l’adolescente d’Auteuil qui a déjà remporté les honneurs à l’émission Crescendo avec la chorale de son école secondaire, Regina Assumpta.

Aux auditions à l’aveugle, quand Marc Dupré et Éric Lapointe se sont retournés à son interprétation de Valerie, d’Amy Winehouse, Annabel Oreste a ressenti l’excitation et le poids du choix qu’elle devait maintenant faire pour son mentor.

«Ç’a été serré entre les deux, avant la performance, j’avais Éric Lapointe en tête pour son style musical et l’émotion qu’il y met, mais j’ai choisi finalement Marc Dupré, dont j’admire la manière d’écrire ses chansons en tant qu’artiste», de dire celle qui a délaissé le cheerleading pour se consacrer entièrement à la musique en dehors de ses études, avec des cours de piano et chant.

Sebastian Roel

L’été de ses 12 ans, Sebastian Roel tond le gazon chez son voisin de Vimont. Un jour, il débarque à la maison, un amplificateur tout juste acheté. Il regarde son père droit dans les yeux.

«J’ai l’ampli, il manque juste la guitare! se souvient en riant l’étudiant en chant populaire au cégep Marie-Victorin. J’ai toujours fait de la musique, ne serait-ce qu’avec une fourchette et les verres durant le souper.»

Adolescent, il participera à plusieurs spectacles de fin d’année des écoles Horizon Jeunesse et L’Odyssée-des-Jeunes. Musicien, il commence à chanter et s’inscrit à plusieurs concours, où il découvre son aisance dans le style soul, après avoir touché aux rock et country.

«Il y a quelques mois, j’en étais à ma 4e tentative de participer à La Voix, relate l’artiste de 22 ans. Je m’ennuyais à rédiger un devoir de français et j’ai décidé de me réessayer en préaudition. Ç’a marché. J’ai compris que j’allais à un casting télé, pas juste à un autre concours.»

Sa version de S.O.S. d’un terrien en détresse a marqué la saison. L’originale chantée par Daniel Balavoine au sein de la troupe de Starmania représentait un immense défi technique.

«Après avoir pris Éric Lapointe comme coach, sachant que deux styles opposés donnent souvent une belle complicité, j’ai pris la confiance nécessaire pour chanter cette pièce, mentionne-t-il. Éric m’a appris à gérer mon intensité, et Pierre Lapointe, qui m’a volé en cours de compétition, m’a montré l’importance de livrer le message d’un texte.»

En ce moment, Sebastian Roel multiplie les auditions. Il aimerait, entre autres, interpréter les hymnes nationaux lors des parties du Rocket de Laval à la Place Bell.

Brandon Mignacca

Professeur en chant et piano à l’école Vimont Musique et chanteur du groupe alternatif Chair Warriors, Brandon Mignacca a tenté sa chance pour tester sa propre valeur en solo.

«Ç’a été une expérience formidable de me retrouver dans une ambiance où la musique est au coeur de tout ce que font des gens, en côtoyant énormément d’excellents musiciens, souligne le Lavallois de 23 ans qui étudie l’électroacoustique à l’université. Je suis allé vers Marc Dupré en tant que mentor, parce que j’aime son expérience de l’enseignement et son approche chaleureuse.»

Pianiste depuis l’âge de six ans, Brandon Mignacca a franchi la première étape avec Thinking Out Loud, d’Ed Sheeran, pour livrer En Apesanteur, de Calogero, plus tard en compétition.

«En plus de poursuivre l’aventure avec mon groupe de style alternatif, j’aimerais collaborer avec certains candidats que j’ai croisés, question d’expérimenter différents projets musicaux.»

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Rédacteur en chef, journaliste à la culture et aux faits divers, Benoit.leblanc@2m.media, 450-667-4360 poste : 3526

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Culture

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page