Connectez-vous à nous

Une série pour contrer les stéréotypes physiques des filles

Culture

Une série pour contrer les stéréotypes physiques des filles

LITTÉRATURE. Forte du succès remporté par le premier tome de sa série « L’École du style », Dïana Bélice poursuit les aventures d’Olivia, cette jeune fille rendue maintenant en secondaire 3 et découvrant plus en profondeur les dessous d’une carrière en mannequinat.

Commentaires

Ce volume intitulé Instagram, talons plats et autres tracas est une suite logique du premier tome où Olivia, 14 ans, se faisait remarquer par une agence de mannequins voulant la recruter.

Par ses modèles, cette entreprise veut défier les stéréotypes physiques de la mode actuelle en proposant des looks des gens de tous les jours.

«À la fin du roman, mes lecteurs restaient sur certains éléments de suspense, à savoir si mon héroïne allait continuer sa carrière et comment allait se développer son amourette avec Alonso, le fils de la directrice de l’agence», raconte d’un air espiègle l’auteure de Laval-Ouest, qu’on connaît pour ses livres Non, c’est non et Fille à vendre qui ont autant attiré l’attention des critiques que du public.

Changer l’image

En plus de trouver des réponses à ses questions, le lectorat de L’École du style assistera à l’évolution des relations entre Olivia et ses deux collègues rivales que sont Bella Maggs, qui a quitté une agence traditionnelle pour mieux se consacrer à ses études, et Ana, une jeune femme noire toute en courbes.

Autre écho intéressant, Olivia recevra les témoignages positifs de ses confrères et consoeurs de classe, en plus d’obtenir l’appui de la direction de son école.

«C’est à l’image des réactions reçues des jeunes, notamment une lectrice qui m’a confié que la lecture du tome 1 lui avait donné un souffle d’énergie, la rendant à l’aise dans son physique et sa manière de s’habiller», de souligner l’ex-mannequin et criminologue.

Après avoir bien campé l’univers de sa série, encouragée par d’excellentes critiques parues dans les revues Lurelu et Le Libraire, l’écrivaine compte maintenant aborder des réalités plus troublantes du milieu de la mode, dont les troubles alimentaires tels la boulimie et l’anorexie, ainsi que les différences.

La parution est prévue pour l’automne, tout comme celle d’un prochain livre dans la collection Tabou des Éditions de Mortagne. Ce denier, dont elle a déposé le manuscrit le 9 janvier, portera sur le milieu des gangs de rue.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Rédacteur en chef, journaliste à la culture et aux faits divers, Benoit.leblanc@2m.media, 450-667-4360 poste : 3526

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Culture

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page