Connectez-vous à nous

Une première neige comme un premier avertissement de l’hiver

lidl opening times today

Faits divers

Une première neige comme un premier avertissement de l’hiver

BILAN. Alors que le gros de la première chute de neige est passé avec encore quelques centimètres attendus dans la région ces prochaines heures, la Police de Laval et la Sûreté du Québec (SQ) ne déplorent aucun accident majeur sur le réseau routier de l’île Jésus.

Commentaires

Alors que plusieurs dizaines de sorties de route et collisions mineures se produisaient sur les différentes autoroutes, le territoire lavallois a connu 24 accidents et 10 délits de fuite dans ses divers secteurs.

Seulement 9 citoyens ont subi des blessures légères, principalement des maux de cou, lors de collisions et dérapages, pendant que 10 accidents occasionnaient des dommages strictement matériels.

Plus que deux jours

Même si le Code de la sécurité routière prévoit que tous les véhicules de promenade et taxis immatriculés au Québec doivent être munis de pneus d’hiver à compter du 15 décembre, la Sûreté du Québec prévient les citoyens de ne pas se faire prendre au dépourvu si ce n’est pas encore le cas.

Il est important de prévoir une alternative sécuritaire telle que le transport en commun ou le covoiturage.

Rappelons que se prémunir de pneus d’hiver constitue l’un des moyens nécessaires afin d’assurer des déplacements de façon sécuritaire. Les propriétaires de véhicules non conformes s’exposeront à une amende minimale de 200 $, en plus des frais.

Notons que certains conducteurs peuvent munir leur véhicule de pneus à crampons, et ce, du 15 octobre au 1er mai inclusivement. Cet usage est toutefois interdit en dehors de cette période.

S’adapter et déneiger

Les policiers peuvent aussi remettre des contraventions s’ils constatent que la vitesse d’un automobiliste est excessive par rapport aux conditions routières, et ce, même si la limite indiquée sur les panneaux de signalisation est respectée.

Selon l’article 330 du Code de la sécurité routière (CSR), le conducteur doit réduire sa vitesse lorsque les conditions de visibilité sont rendues insuffisantes à cause de l’obscurité, du brouillard, de la pluie, des précipitations ou lorsque la chaussée est glissante ou partiellement dégagée. Les contrevenants s’exposent à une amende minimale de 60 $, en plus des frais, ainsi que deux points d’inaptitude.

Les usagers doivent également prendre le temps de déneiger leur véhicule et s’assurer que le pare-brise, les vitres, les phares, les feux de changement de direction et la plaque d’immatriculation sont libres de glace et neige. Ne pas respecter ces règles de sécurité augmente les risques de collision, constitue un danger pour le conducteur et tout autre usager sur la route, en plus de s’exposer à des amendes sévères.

Alors que plusieurs dizaines de sorties de route et collisions mineures se produisaient sur les différentes autoroutes, le territoire lavallois a connu 24 accidents et 10 délits de fuite dans ses divers secteurs.

Seulement 9 citoyens ont subi des blessures légères, principalement des maux de cou, lors de collisions et dérapages, pendant que 10 accidents occasionnaient des dommages strictement matériels.

Plus que deux jours

Même si le Code de la sécurité routière prévoit que tous les véhicules de promenade et taxis immatriculés au Québec doivent être munis de pneus d’hiver à compter du 15 décembre, la Sûreté du Québec prévient les citoyens de ne pas se faire prendre au dépourvu si ce n’est pas encore le cas.

Il est important de prévoir une alternative sécuritaire telle que le transport en commun ou le covoiturage.

Rappelons que se prémunir de pneus d’hiver constitue l’un des moyens nécessaires afin d’assurer des déplacements de façon sécuritaire. Les propriétaires de véhicules non conformes s’exposeront à une amende minimale de 200 $, en plus des frais.

Notons que certains conducteurs peuvent munir leur véhicule de pneus à crampons, et ce, du 15 octobre au 1er mai inclusivement. Cet usage est toutefois interdit en dehors de cette période.

S’adapter et déneiger

Les policiers peuvent aussi remettre des contraventions s’ils constatent que la vitesse d’un automobiliste est excessive par rapport aux conditions routières, et ce, même si la limite indiquée sur les panneaux de signalisation est respectée.

Selon l’article 330 du Code de la sécurité routière (CSR), le conducteur doit réduire sa vitesse lorsque les conditions de visibilité sont rendues insuffisantes à cause de l’obscurité, du brouillard, de la pluie, des précipitations ou lorsque la chaussée est glissante ou partiellement dégagée. Les contrevenants s’exposent à une amende minimale de 60 $, en plus des frais, ainsi que deux points d’inaptitude.

Les usagers doivent également prendre le temps de déneiger leur véhicule et s’assurer que le pare-brise, les vitres, les phares, les feux de changement de direction et la plaque d’immatriculation sont libres de glace et neige. Ne pas respecter ces règles de sécurité augmente les risques de collision, constitue un danger pour le conducteur et tout autre usager sur la route, en plus de s’exposer à des amendes sévères.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Rédacteur en chef, journaliste à la culture et aux faits divers, Benoit.leblanc@2m.media, 450-667-4360 poste : 3526

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Faits divers

555
Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Publicité
342
Haut de page