Connectez-vous à nous

Une piste cyclable soulève la grogne

Actualités

Une piste cyclable soulève la grogne

Six organismes communautaires de Vimont joignent leur voix à celle du curé de la paroisse Saint-Elzéar et des marguillers pour réclamer le retrait de la piste cyclable qui, depuis le 21 août, borde de part et d’autre le boulevard Saint-Elzéar.

Six organismes communautaires de Vimont font front commun contre la Ville et la piste cyclable qu’elle a aménagée sur un tronçon de quelque 2,5 kilomètres du boulevard Saint-Elzéar de part et d’autre du boulevard des Laurentides. Leur président respectif apparaissent ici en présence du conseiller municipal Michel Poissant et du curé de la paroisse Saint-Elzéar, Jean Boyer. (Photo 2M.Media – Stéphane St-Amour)

Soutenant leur cause, le conseiller municipal de l’endroit, Michel Poissant, avait réuni en l’église paroissiale le 6 novembre au matin les présidents du Club de l’âge d’or, du Conseil des Chevaliers de Colomb, du Cercle des Fermières, de la Société St-Vincent-de-Paul, du Club de l’âge d’or italien et de l’Association des résidents des Marronniers en plus de quelque 70 résidents du quartier.

«Elle est dangereuse et donne un faux sentiment de sécurité, a-t-il fait valoir au sujet de la bande cyclable. Le boulevard Saint-Elzéar est étroit et n’est tout simplement pas adapté pour recevoir une piste cyclable.»

Si la requête est à l’effet de renoncer à la bande cyclable sur un tronçon de quelque deux kilomètres et demi compris entre la voie ferrée et la montée Monette, la situation est particulièrement problématique à l’est du boulevard des Laurentides, là où l’église et la fabrique voisinent avec le centre communautaire et une école primaire à l’angle du boulevard Saint-Elzéar et de la rue Bédard.

Pétition

«La circulation est devenue tellement difficile, déplore le curé Jean Boyer, qui s’inquiète pour la sécurité de ses paroissiens. Les voitures doivent empiéter sur la piste cyclable pour laisser passer les véhicules qui circulent en sens opposé. C’est tout simplement illogique d’avoir choisi cet endroit.»

Si bien qu’il a lancé une pétition que près de 400 fidèles ont signé en une seule journée, mentionne-t-il au passage.

Le curé de la paroisse Saint-Elzéar, Jean Boyer, flanqué de l’élu de Vimont, Michel Poissant. (Photo 2M.Media – Stéphane St-Amour)

Croisé par hasard au sortir du point de presse, un membre du club Vélo Détente convenait que la piste cyclable était pour le moins hasardeuse au pourtour de l’église.

En l’espace de quelques mètres, les marques sur la chaussée font passer la bande cyclable entre les voitures stationnées et celles qui circulent vers l’est, puis en bordure de rue avant d’emprunter le trottoir pour finalement partager à nouveau le boulevard Saint-Elzéar avec les voitures.

Un peu plus au nord, sur le boulevard Bellerose, le réseau cyclable aménagé à même la chaussée pose également problème, indique Pierre Archambault, qui préside aux destinées du Conseil des Chevaliers de Colomb de Vimont.

«Les autobus scolaires qui sortent de la rue de Montigny doivent se reprendre par deux ou trois fois pour ne pas accrocher les voitures garées à gauche de la piste cyclable qui longe le trottoir sur Bellerose. Chaque fois, ils sont obligés d’empiéter sur le terre-plein», constate-t-il, photo à l’appui.

Stationnement

Autre écueil pour les membres d’organismes dont les activités se déroulent au centre communautaire de la rue Bédard sont les cases de stationnement sur le boulevard Saint-Elzéar dont ils sont privés depuis le 21 août.

«Cela n’a plus de bon sens, poursuit le Grand Chevalier. Y a des membres qui cessent de venir faute de trouver du stationnement. On en est rendu à s’informer des journées les moins occupées au centre pour y organiser nos réunions.»

Le conseiller municipal Michel Poissant et les représentants des différents organismes disent ne pas s’opposer au développement d’un réseau de pistes cyclables, mais souhaitent «un développement intelligent» qui fasse à l’avenir l’objet de consultations publiques auprès des résidents qui auront à composer avec ces nouvelles infrastructures.

Commentaires

Journaliste à l'économie et la politique municipale , Stéphane.st-amour@2m.media , 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page