Connectez-vous à nous
podcast

Éducation

Une enseignante lavalloise participe au premier podcast de la FAE

La Fédération autonome de l’enseignement (FAE) lance le premier épisode de la série balado intitulé «Son de Cloche» qui met en vedette quatre professeurs, dont Katherine Turgeon, une enseignante de l’école l’Orée des Bois, à Fabreville.

«Au début, je pensais qu’il allait être difficile de témoigner, mais j’ai vraiment aimé mon expérience, raconte Katherine Turgeon, enseignante de cinquième année. Ce qui m’a le plus marquée est qu’à mon insu, l’équipe a recueilli des témoignages de mes élèves qui m’ont vraiment surprise et touchée. »

Lancé le mardi 23 juin, ce balado raconte la façon dont l’interruption provoquée par COVID-19 a changé et rythmé le nouveau quotidien des enseignants.

«C’est la première fois au Québec qu’une organisation syndicale lance un balado, commente Sylvain Mallette, président de la FAE. Pendant le confinement, on avait moins l’opportunité de passer à l’action, mais grâce au balado, on a pu parler aux professeurs et partager certaines de nos craintes.»

Enseignante motivée

Katherine Turgeon avoue avoir vécu une expérience étonnamment positive qui lui a permis de surmonter des défis et d’être plus en harmonie avec la technologie.

«Pour moi, l’expérience a été vraiment enrichissante, dit-elle. Chaque jour, on avait hâte de se revoir par zoom et mes élèves ont apprécié l’expérience. Aussi, tout le monde a pris les moyens du bord pour aller dans le même sens. Les parents ont collaboré super bien et moi, j’ai adapté mes horaires pour pouvoir répondre à leurs questions.»

Dès son retour en classe, l’enseignante prévoit apprendre à tous ses élèves comment utiliser la plateforme Google Classroom.

FAE

(Photo gracieuseté)

«Je prévois avoir un plan de match avec mes élèves si jamais il arrive qu’on doive encore se confiner, ajoute-t-elle. Je suis partie de l’école avec ma boîte à lunch et rien d’autre. J’aurais aimé avoir mon ordinateur personnel et matériel. J’ai aimé l’expérience, mais je ne me vois pas commencer une année à distance parce qu’il serait difficile d’établir une relation avec mes élèves.»

Katherine pense que les élèves ne verront plus l’école de la même manière après cette expérience qui leur a fait réaliser à quel point ils ont de la chance.

La création

«Son de Cloche» est animé par Catherine Ethier qui, sur un ton humoristique, enchaîne quatre entrevues d’enseignants travaillant à Laval, Montréal et Québec.

Les points de vue distincts et parfois opposés des professeurs montrent la manière dont chaque personne a vécu cette nouvelle réalité.

«On avait l’idée de créer un balado depuis longtemps, mais on n’avait pas encore eu le temps de le faire, explique le président de la FAE. On a senti le besoin de soutenir tous les professeurs qui, critiqués à tort dans l’espace public depuis des mois, ont pourtant travaillé d’arrache-pied pour soutenir leurs élèves.»

Réalisé avec audace, Guillaume Tellier utilise une musique vivante tout en enchaînant avec une narration colorée presque poétique qui s’harmonise à l’aide de différents sons d’ambiance.

«Les critiques et commentaires de professeurs ont été très positifs, continue M Mallette. Ils nous ont dit que ça fait du bien de se faire dire qu’on a fait du bon travail.»

La FAE compte produire d’autres épisodes pour parler de sujets en lien avec l’éducation aux adultes ou les élèves avec des difficultés d’apprentissage.

Le premier épisode de la série balado a eu près de 1500 téléchargements jusqu’à récemment. Un deuxième épisode sera produit pour la rentrée scolaire.

FAE

(Photo gracieuseté)

Commentaires

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Populaires

Facebook

Publicité
Haut de page