Connectez-vous à nous

Un virage numérique à 57 M$

lidl opening times today

Actualités

Un virage numérique à 57 M$

IMMOBILISATIONS. D’ici les trois prochaines années, la Ville investira 57,4 M$ dans le secteur des technologies et de l’innovation.

Commentaires

Ce virage numérique figure parmi les faits saillants du programme triennal d’immobilisations (PTI) 2018-2020.

«Plusieurs avancées technologiques poussent la Ville à accélérer la mise en place d’un ensemble de services numériques et de solutions de mobilité intelligente sur le territoire», a fait valoir le maire Marc Demers lors du dévoilement du budget 2018, le 11 décembre.

Projets à venir

Concrètement, cela va se déployer à travers différentes plateformes qui contribueront à faciliter, voire stimuler la participation citoyenne.

À cet égard, la Ville cite, entre autres exemples, les projets de plateforme pour les requêtes citoyennes, l’émission de permis de construction unifiés, l’ensemble des solutions numériques et mobiles liées au domaine de l’évaluation municipale, le soutien au Centre régional d’incubation et d’accélération en mobilité intelligente, la gestion intelligente des feux de circulation et le déploiement massif de technologies de connectivité et de réseautique, notamment à la faveur d’un centre-ville connecté.
Rappelons que la Municipalité s’était dotée, il y a deux ans, d’une Politique de données ouvertes. Elle s’engageait alors sur la voie d’une administration municipale ouverte, désireuse de prendre part à ce partage d’information et devenir une ville intelligente.

Ce virage numérique figure parmi les faits saillants du programme triennal d’immobilisations (PTI) 2018-2020.

«Plusieurs avancées technologiques poussent la Ville à accélérer la mise en place d’un ensemble de services numériques et de solutions de mobilité intelligente sur le territoire», a fait valoir le maire Marc Demers lors du dévoilement du budget 2018, le 11 décembre.

Projets à venir

Concrètement, cela va se déployer à travers différentes plateformes qui contribueront à faciliter, voire stimuler la participation citoyenne.

À cet égard, la Ville cite, entre autres exemples, les projets de plateforme pour les requêtes citoyennes, l’émission de permis de construction unifiés, l’ensemble des solutions numériques et mobiles liées au domaine de l’évaluation municipale, le soutien au Centre régional d’incubation et d’accélération en mobilité intelligente, la gestion intelligente des feux de circulation et le déploiement massif de technologies de connectivité et de réseautique, notamment à la faveur d’un centre-ville connecté.
Rappelons que la Municipalité s’était dotée, il y a deux ans, d’une Politique de données ouvertes. Elle s’engageait alors sur la voie d’une administration municipale ouverte, désireuse de prendre part à ce partage d’information et devenir une ville intelligente.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste à l'économie et la politique municipale , Stéphane.st-amour@2m.media , 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

555
Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
342
Haut de page