Connectez-vous à nous

Un sursis pour les citoyens de Laval-Ouest

lidl opening times today

Travaux du REM

Un sursis pour les citoyens de Laval-Ouest

La décision de la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) Infra de repousser au 30 mars la fermeture du tunnel du mont Royal – initialement prévue le 6 janvier – donne un peu de répit aux citoyens de Laval-Ouest qui craignent le pire à l’idée de devoir composer avec l’arrêt partiel de service de la ligne de train de banlieue Deux-Montagnes.

Reste que dans trois mois d’ici, le temps de parcours des usagers doublera le matin pour atteindre la gare Centrale tout comme pour revenir à la maison après le travail, ce qui contribuera à accroître le nombre de voitures sur les routes appréhende le Comité des citoyens de Laval-Ouest (CCLO), qui dit déjà subir les effets de la congestion.

Doléances

Plus tôt cet automne, le CCLO déplorait «l’absence de réaction de la Ville de Laval et de consultations», affirmant que «tout ce qui a été décidé, c’est de reporter les travaux de réfection du boulevard Arthur-Sauvé après les travaux du REM [Réseau express métropolitain] en 2024».

Dans un communiqué transmis au Courrier Laval et publié sur sa page Facebook le 18 novembre, le Comité écrit qu’il «aimerait que le maire Demers et ses conseillers soient à l’écoute des citoyennes et citoyens de Laval-Ouest et Fabreville-Ouest et prennent des mesures rapides et efficaces pour éviter une situation chaotique à venir.»

Ce à quoi la Ville répond que «les élus Nicholas Borne [Laval-Les Îles] et Yannick Langlois [L’Orée-des-bois] sont en contact étroit avec ce comité et peuvent donc interagir directement sur cette question avec leurs citoyens.»

Mesures

En entrevue, le président Olivier Laforme suggérait, entre autres mesures souhaitées, le rétablissement du terminus d’autobus de la Société de transport de Laval (STL) à Saint-Eustache, l’aménagement de corridors réservés aux autobus en alternance aux heures de pointe du matin et du soir et une meilleure desserte du service de transport collectif, qu’il juge «inadapté» dans l’ouest de l’île.

Appelée à réagir, la Ville rappelle d’entrée de jeu que la ligne Deux-Montagnes demeure en service sur le territoire lavallois jusqu’à l’interruption complète prévue en juillet 2021.

«La STL invite tous les clients lavallois du train à continuer de prendre la navette ferroviaire jusqu’à la gare Bois-Franc [arrondissements de Saint-Laurent et Ahuntsic-Cartierville], puis la navette 964 de la STM menant à [la station] Côte-Vertu, qui sont toutes les deux gratuites et considérées comme l’itinéraire à privilégier pour les usagers du train», écrit par courriel Anne-Marie Braconnier, responsable des affaires publiques à la Ville.

Ces mesures d’atténuation ont été mises en place par les partenaires de Mobilité Montréal que sont le ministère des Transports (MTQ), l’Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM), le réseau exo, la STM et le Bureau du REM, précise-t-elle.

Interruption totale

En juillet 2021, lorsqu’exo procédera à l’arrêt complet de la ligne Deux-Montagnes jusqu’à la fin 2023, un système de navettes d’autobus prendra le relais à Laval.

«Les équipes de la STL – en collaboration avec la Ville de Laval et les partenaires de Mobilité Montréal – sont à l’œuvre pour planifier les solutions de mobilité qui seront mises en place pour les clients du transport collectif en 2021. L’aménagement de voies réservées à Laval fait partie des solutions mises de l’avant pour favoriser la mobilité des usagers du transport collectif de ce secteur», mentionne Mme Braconnier.

Par ailleurs, en prévision de la mise en service du tronçon du REM reliant la gare Du Ruisseau à la gare Centrale, projetée à l’été 2022, l’administration Demers entend «encourager l’utilisation du transport en commun dans le corridor de l’autoroute des Laurentides jusqu’à la gare Du Ruisseau, à Montréal».

Commentaires

Journaliste à l'économie, l'environnement, le logement et la politique municipale, provinciale et fédérale, sstamour@2m.media, 450-667-4360 poste : 3523

1 commentaire

1 commentaire

  1. Nathalie

    25 décembre 2019 à 23 h 52 min

    Ils veulent tellement pas qu on se rende au métro Montmorency que je n ai droit à aucun rabais si je le fais, et en plus je dois payer un stationnement proche du métro. C est sûr que je ne vais pas prendre les mesures d atténuation = auto/navette/autobus/métro wow quel service de merde!!!

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Travaux du REM

555
Publicité

Nous suivre sur Facebook

Publicité
342
Haut de page