Connectez-vous à nous

Un mois après le meurtre du Sheraton

lidl opening times today

Actualités

Un mois après le meurtre du Sheraton

Le projet Affranchir, qui a permis de frapper durement un trafic de stupéfiants orchestré par des motards criminalisés, s’est déroulé un mois jour pour jour après le meurtre du mafieux Salvatore Scoppa à l’hôtel Sheraton Laval, le 4 mai, en pleine réception familiale où de nombreux coups de feu ont été tirés.

«C’est très significatif pour nous, de confier Dany Gagnon, assistant-directeur au Secteur des enquêtes criminelles du SPL. Depuis septembre 2018, il y a eu cinq homicides reliés au crime organisé sur le territoire de Laval. L’opération antidrogue du 4 juin s’inscrit dans cette volonté exprimée par Pierre Brochet, notre directeur, de s’affranchir du crime organisé de tout acabit.»

Rappelons qu’il y a un mois, le SPL, en collaboration avec la Sûreté du Québec (SQ) et la Gendarmerie royale du Canada (GRC), a mis en place le projet Répercussion afin d’assurer une présence accrue sur le territoire de Laval en réponse à ces événements violents.

À Laval, les effectifs du groupe Équinoxe ont été augmentés, procédant à plusieurs opérations de visibilité, dont une omniprésence dans des établissement fréquentés par des individus liés au crime organisé, notamment les bars, restaurants et autres lieux licenciés.

À ce jour, 130 visites d’établissements ont été faites dans 50 endroits ciblés. Il y a aussi eu 17 inspections d’endroits licenciés par une équipe d’enquêteurs spécialisés en vertu de la Loi sur les infractions en matière de boissons alcooliques, des infractions ayant été constatées dans 8 de ceux-ci.

«Nous voulons passer un message clair au crime organisé, en lui disant qu’il n’est pas le bienvenu à Laval, d’ajouter Dany Gagnon.  C’est sûr qu’on dérange, car ces gens aiment opérer dans l’ombre. Mais on devrait pouvoir manger tranquillement à sa table de restaurant sans avoir un type possédant une arme chargée à celle d’à côté.»

Commentaires

Rédacteur en chef, journaliste à la culture et aux faits divers, Benoit.leblanc@2m.media, 450-667-4360 poste : 3526

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

555
Publicité

Nous suivre sur Facebook

Publicité
342
Haut de page