Connectez-vous à nous

Un fumeur l’a échappé belle

Actualités

Un fumeur l’a échappé belle

Un mégot écrasé dans un pot à fleurs a provoqué dans la nuit du 6 au 7 juillet un début d’incendie rapidement contrôlé par les pompiers dépêchés au 2082, rue Favreau à Chomedey.

C’est l’occupant de la maison qui a alerté le 911 à 2h20 du matin après que l’odeur de la fumée l’eut sorti de son sommeil, alors que les flammes qui avaient pris naissance sur le balcon avaient déjà gagné le cadrage d’une fenêtre.

L’homme a été doublement chanceux, car son détecteur de fumée n’était pas fonctionnel, observe le chef aux opérations du Service de sécurité incendie de Laval, Michel St-Jean.

Ce dernier rappelle aux fumeurs l’importance de toujours disposer de leurs mégots dans un contenant métallique lorsqu’ils sont à l’extérieur.

«Une cigarette peut se consumer pendant des heures dans un pot à fleur, voire trois à quatre jours avant de prendre en feu», explique M. St-Jean, soulignant le caractère inflammable des matières organiques qu’on retrouve dans la terre.

Chaque été, ce type de négligence est à l’origine de plusieurs incendies qui, bien souvent, se propagent à la maison.

«Cette nuit, le feu s’est limité au cadrage de la fenêtre, mais parfois c’est une partie de la maison qui y passe», soutient-il.

Dans le cas de l’incendie de la rue Favreau, qui a nécessité l’intervention de 12 pompiers, les dommages ont été limités à 3000 $. Par mesure préventive, l’occupant a été traité sur place par les ambulanciers d’Urgence-santé.

Commentaires

Journaliste à l'économie et la politique municipale , Stéphane.st-amour@2m.media , 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page