Connectez-vous à nous

Un dernier au revoir à Claude U. Lefebvre

Actualités

Un dernier au revoir à Claude U. Lefebvre

HOMMAGE. Plus d’une centaine de personnes se sont réunies, ce matin, à l’église de Saint-Vincent-de-Paul afin de saluer une dernière fois l’ancien maire Claude Ulysse Lefebvre, décédé le 19 janvier.

Commentaires

À l’avant, une grande photo de l’homme de 86 ans avait été installée tout près de l’urne funéraire et un drapeau de la ville de Laval venait rappeler qu’il avait servi ses concitoyens de 1981 à 1989.

Son fils Daniel a pris la parole pour lui rendre hommage, en relatant la vie de son père, «une belle vie» a-t-il fait valoir, répétant les paroles de M. Lefebvre. Il a tout d’abord parlé de la chute de son père en mai dernier, le blessant à la tête, et «qui a débuté le compte à rebours». «Il a eu trois opérations, ce fut un long processus». Daniel Lefebvre a aussi fait mention de la tristesse de son père à l’idée de ne pas connaître son arrière-petit-fils à naître.

Ses études, son travail, sa patience, son amour pour le golf et la pêche au saumon, son mariage, sa famille, Daniel Lefebvre a touché à tous les sujets, incluant l’élection bien sûr de son père au poste de maire. «Il voulait s’assurer pour ses enfants, ses petits-enfants, la famille de ses voisins et ses concitoyens que Laval soit un milieu de développement et d’expression hors du commun», a-t-il souligné.

Il a terminé en le remerciant «d’avoir été toute la tribu, l’éclaireur, le guerrier, le sage, mais aussi un mari, un père et un grand-père aimant et protecteur».

Petits-enfants

Les petits-enfants de Claude U. Lefebvre ont aussi tenu à rendre hommage à leur grand-père, un homme qui a su marquer leur vie.

«Il a toujours été près de nous, a rappelé Guillaume, qui a pris la parole. Nous l’avons écouté, adoré, il était une source d’apprentissage et de sagesse.»

Personnalités politiques

Plusieurs personnalités politiques ont assisté à ces funérailles civiques entrecoupées de chant et musique, avec la présence d’un chœur et de membres de l’Orchestre symphonique de Laval, un ensemble fondé par le défunt.

Parmi ceux venus honorer Claude U. Lefebvre, on notait le maire Marc Demers, des conseillers actuels et anciens, ainsi que la ministre de la région de Laval, Francine Charbonneau.

«Je n’ai jamais rencontré M. Lefebvre, mais je tenais à être là pour ce qu’il a fait pour les arts et la culture, a indiqué Raynald Adams, conseiller de Renaud et responsable du dossier culturel à la Ville. Lorsque je vais à la Maison des arts, je me dis que c’est ma Maison des arts et il a permis à tous les Lavallois de pouvoir dire ça», a ajouté l’élu municipal, rappelant ainsi que c’est à l’ancien maire que l’on doit ce lieu de culture.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste à la retraite

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page