Connectez-vous à nous

Un 4e Gala lyrique et ludique pour l’OBQ

Culture

Un 4e Gala lyrique et ludique pour l’OBQ

ÉVÉNEMENT. Devant le succès de son initiative lancée il y a trois ans, l’Opéra bouffe du Québec (OBQ) récidive avec son concert-bénéfice appelé Gala lyrique de Laval, auquel participeront une dizaine des vedettes montantes de cet art plus vivant que jamais dans la Belle Province.

Commentaires

En plus certainement d’un avant-goût de l’opérette Baron Tzigane, de Johann Strauss, le public aura droit aux plus beaux airs d’opéra connus à travers le monde, offerts en duo, solo, trio, par les solistes invités, sans compter le chœur de l’OBQ.

«Je suis une fana d’opérette que l’on a souvent décrite comme la petite sœur de l’opéra qui a mal tourné, de rigoler la présidente d’honneur, Chantal Lambert, directrice de l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal. Il y a du chant, théâtre, exprimés avec humour et frivolité dans une finesse et un raffinement, sans compter que cela exige une technique vocale solide et qu’on a affaire à des compositeurs sérieux au talent certain.»

Basé à Laval, l’Opéra bouffe du Québec produit et diffuse des opérettes depuis 1978.

«L’automne dernier, j’ai pu assister à Véronique, d’André Messager, de confier Chantal Lambert. J’ai beaucoup apprécié le travail de Simon Fournier, directeur artistique et musical, que j’ai côtoyé au Conservatoire. Je connaissais son humour et sa fougue, avant de découvrir plus tard sa sensibilité. Également, je suis impressionnée par l’engagement des gens du Chœur dont ce n’est pas le métier de chanter, mais qui le font avec sérieux et plaisir.»

Parmi les voix que l’on pourra entendre, accompagnées par le pianiste Giancarlo Scalia, mentionnons celles de Frédérique Drolet, Rachèle Tremblay, Arminè Kassabian, Anick Pelletier, Ève Dessureault, Ariane Cossette, Steeve Vérayie, Marc-Antoine d’Aragon, Jean-Sébastien Turgeon et Dieter Spielmann.

Des bourses d’études seront également remises en cours d’événement mis en scène par Simon Fournier.

«Ce sera un régal que d’entendre les plus beaux airs d’opéra et du répertoire dans une belle diversité présentée de façon très ludique, d’ajouter Chantal Lambert. Il est important de faire de la place à l’opérette. Il y avait un vaste public pour l’art lyrique dans les années 1950. C’est bon de conserver ça en le revisitant au goût du jour ou en se promenant dans le temps.»

L’Opéra bouffe du Québec présente le 4e Gala lyrique de Laval, le dimanche 4 juin, à 15h, à la Maison des arts de Laval (1395, boulevard de la Concorde Ouest). Billets: 450 667-2040. Information: 514 903-1980.

En plus certainement d’un avant-goût de l’opérette Baron Tzigane, de Johann Strauss, le public aura droit aux plus beaux airs d’opéra connus à travers le monde, offerts en duo, solo, trio, par les solistes invités, sans compter le chœur de l’OBQ.

«Je suis une fana d’opérette que l’on a souvent décrite comme la petite sœur de l’opéra qui a mal tourné, de rigoler la présidente d’honneur, Chantal Lambert, directrice de l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal. Il y a du chant, théâtre, exprimés avec humour et frivolité dans une finesse et un raffinement, sans compter que cela exige une technique vocale solide et qu’on a affaire à des compositeurs sérieux au talent certain.»

Basé à Laval, l’Opéra bouffe du Québec produit et diffuse des opérettes depuis 1978.

«L’automne dernier, j’ai pu assister à Véronique, d’André Messager, de confier Chantal Lambert. J’ai beaucoup apprécié le travail de Simon Fournier, directeur artistique et musical, que j’ai côtoyé au Conservatoire. Je connaissais son humour et sa fougue, avant de découvrir plus tard sa sensibilité. Également, je suis impressionnée par l’engagement des gens du Chœur dont ce n’est pas le métier de chanter, mais qui le font avec sérieux et plaisir.»

Parmi les voix que l’on pourra entendre, accompagnées par le pianiste Giancarlo Scalia, mentionnons celles de Frédérique Drolet, Rachèle Tremblay, Arminè Kassabian, Anick Pelletier, Ève Dessureault, Ariane Cossette, Steeve Vérayie, Marc-Antoine d’Aragon, Jean-Sébastien Turgeon et Dieter Spielmann.

Des bourses d’études seront également remises en cours d’événement mis en scène par Simon Fournier.

«Ce sera un régal que d’entendre les plus beaux airs d’opéra et du répertoire dans une belle diversité présentée de façon très ludique, d’ajouter Chantal Lambert. Il est important de faire de la place à l’opérette. Il y avait un vaste public pour l’art lyrique dans les années 1950. C’est bon de conserver ça en le revisitant au goût du jour ou en se promenant dans le temps.»

L’Opéra bouffe du Québec présente le 4e Gala lyrique de Laval, le dimanche 4 juin, à 15h, à la Maison des arts de Laval (1395, boulevard de la Concorde Ouest). Billets: 450 667-2040. Information: 514 903-1980.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Rédacteur en chef, journaliste à la culture et aux faits divers, Benoit.leblanc@2m.media, 450-667-4360 poste : 3526

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Culture

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page