Connectez-vous à nous

Trois refuges se partagent 3000 $

Actualités

Trois refuges se partagent 3000 $

MUNICIPAL. La Ville a profité de la Semaine nationale de la stérilisation animale pour remettre trois subventions de 1000 $ chacune aux organismes lavallois Auberge Zen Refuge, La Chatisfaction et Un toit pour chats.

Commentaires

«Grâce à celles-ci, plus d’une douzaine de chats errants seront bientôt recueillis, soignés, stérilisés puis offerts en adoption», signale l’administration Demers dans un communiqué publié le 2 mars.

Ce geste concret réduira le nombre de chats abandonnés, de faire valoir l’élue responsable du dossier de la gestion animalière, Sandra Desmeules.

Des chats domestiques abandonnés et des chats sauvages qui pourraient être domestiqués errent en grand nombre sur le territoire lavallois, rappelle-t-on. Souvent, ces animaux ne sont pas stérilisés, ce qui contribue à la formation de colonies de chats errants avec toutes les nuisances que cela entraîne.

«En une année, une chatte peut donner naissance à une quinzaine de chatons, dont en moyenne huit femelles. Ainsi, la stérilisation d’une douzaine de chats permettra à elle seule d’empêcher la naissance de plus d’une centaine de chatons en une année seulement.»

La contribution versée par la Ville s’inscrit dans la foulée de l’objectif de la Semaine nationale de la stérilisation animale, qui visait à stériliser 1000 chats errants ou abandonnés à l’échelle du Québec.

«Grâce à celles-ci, plus d’une douzaine de chats errants seront bientôt recueillis, soignés, stérilisés puis offerts en adoption», signale l’administration Demers dans un communiqué publié le 2 mars.

Ce geste concret réduira le nombre de chats abandonnés, de faire valoir l’élue responsable du dossier de la gestion animalière, Sandra Desmeules.

Des chats domestiques abandonnés et des chats sauvages qui pourraient être domestiqués errent en grand nombre sur le territoire lavallois, rappelle-t-on. Souvent, ces animaux ne sont pas stérilisés, ce qui contribue à la formation de colonies de chats errants avec toutes les nuisances que cela entraîne.

«En une année, une chatte peut donner naissance à une quinzaine de chatons, dont en moyenne huit femelles. Ainsi, la stérilisation d’une douzaine de chats permettra à elle seule d’empêcher la naissance de plus d’une centaine de chatons en une année seulement.»

La contribution versée par la Ville s’inscrit dans la foulée de l’objectif de la Semaine nationale de la stérilisation animale, qui visait à stériliser 1000 chats errants ou abandonnés à l’échelle du Québec.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste à l'économie et la politique municipale , Stéphane.st-amour@2m.media , 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page