Connectez-vous à nous

Travaux à venir pour l’écran de la rue Guillemette

Actualités

Travaux à venir pour l’écran de la rue Guillemette

INFRASTRUCTURE. L’écran acoustique érigé le long de la rue Guillemette, à Fabreville, sera démoli et reconstruit en 2018.

Commentaires

En mars dernier, un rapport sur une étude effectué par la firme WAA concluait «qu’une réfection complète des deux écrans était nécessaire», le deuxième étant celui bâti aux abords de la rue de l’Ombrette, située à l’est de l’autoroute 15.

Les travaux s’échelonneront sur trois mois et la facture est estimée à 2 M$. D’ailleurs, une demande d’aide financière a été faite au ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports, mais sans spécifier de montant. «Elle a été déposée à la fin du mois de mai», écrit dans un courriel la porte-parole de la Ville, Nadine Lussier, ajoutant que le Ministère avait contribué à hauteur de près de 50 % lors de la construction initiale, qui avait nécessité un investissement de 2.2 M$.

Prolongement

Les travaux projetés permettront également de prolonger «l’écran existant aux deux extrémités pour augmenter l’étanchéité du système ainsi que les performances acoustiques» de cette infrastructure érigée en trois phases de 2006 à 2009.

Quant à l’écran de la rue de L’Ombrette, aucun échéancier n’a été établi jusqu’à présent. Les travaux prévus sont de même nature, «mais avec des ajustements en termes de hauteur d’écran afin de faire face aux contraintes du site (proximité, alimentation électrique aérienne, etc.)», conclut Nadine Lussier.

En mars dernier, un rapport sur une étude effectué par la firme WAA concluait «qu’une réfection complète des deux écrans était nécessaire», le deuxième étant celui bâti aux abords de la rue de l’Ombrette, située à l’est de l’autoroute 15.

Les travaux s’échelonneront sur trois mois et la facture est estimée à 2 M$. D’ailleurs, une demande d’aide financière a été faite au ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports, mais sans spécifier de montant. «Elle a été déposée à la fin du mois de mai», écrit dans un courriel la porte-parole de la Ville, Nadine Lussier, ajoutant que le Ministère avait contribué à hauteur de près de 50 % lors de la construction initiale, qui avait nécessité un investissement de 2.2 M$.

Prolongement

Les travaux projetés permettront également de prolonger «l’écran existant aux deux extrémités pour augmenter l’étanchéité du système ainsi que les performances acoustiques» de cette infrastructure érigée en trois phases de 2006 à 2009.

Quant à l’écran de la rue de L’Ombrette, aucun échéancier n’a été établi jusqu’à présent. Les travaux prévus sont de même nature, «mais avec des ajustements en termes de hauteur d’écran afin de faire face aux contraintes du site (proximité, alimentation électrique aérienne, etc.)», conclut Nadine Lussier.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste à la retraite

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page