Connectez-vous à nous

Tina Garabedian rêve de représenter l’Arménie aux Olympiques

Sports

Tina Garabedian rêve de représenter l’Arménie aux Olympiques

PATINAGE ARTISTIQUE. Âgée de 18 ans, Tina Garabedian a pris les grands moyens pour réaliser son rêve de participer aux Jeux olympiques de 2018 à Pyeongchang, en Corée du Sud. La Lavalloise porte maintenant les couleurs de l’Arménie.

Commentaires

Tina, qui a la double citoyenneté, avait peu de chance de représenter le Canada, qui représente une force en patinage artistique en danse à travers le monde, surtout que plusieurs autres athlètes ont de meilleures chances de faire partie de la sélection nationale en vue des prochains Jeux olympiques. Elle a donc mis toutes les chances de son côté en prenant cette décision.

Si elle avait fait ses débuts en danse avec Alexandre Laliberté en 2012, elle a changé de partenaire il y a six mois. Elle patine dorénavant avec Simon Proulx-Sénécal, ancien partenaire de danse de la Lavalloise Mélissande Dumas.

Vers les Championnats d’Europe

Le duo s’est illustré récemment en remportant la médaille de bronze au programme court, senior danse, au Lake Placid Ice Dance Championships, à New York.

Le tandem Garabedian/Proulx-Sénécal a aussi épaté les juges avec une deuxième place au programme court à la compétition Souvenir George-Éthier 2015 tenue à Beauport, du 24 au 27 septembre. Du même coup, ils se sont qualifiés pour les Championnats d’Europe qui se dérouleront du 25 au 31 janvier 2016, à Bratislava, en Slovaquie.

Les Québécois ont impressionné avec une récolte de 54,23 points comparativement à 55,90 pour les Espagnols Sara Hurtado et Adrian Diaz.

«Nous avons chauffé les Espagnols qui ont participé aux Jeux olympiques à Sotchi. C’est extraordinaire. Nous sommes forts en technique», a lancé fièrement la jeune femme de 18 ans.

Direction Autriche et Croatie

Tina et son partenaire s’envoleront pour Graz en Autriche pour participer à la compétition Leo Scheu Memorial, du 27 au 31 octobre. Par la suite, ils représenteront l’Arménie au Zagreb, en Croatie, au début du mois de décembre.

Le couple en danse Garabedian/Proulx-Sénécal devra obtenir 29 points (court) et 49 points (long) pour la technique à l’une des 2 compétitions, afin de se qualifier pour les Championnats du monde.

Ils voudront sans aucun doute terminer parmi les 24 meilleurs pour mériter leur billet pour les Jeux olympiques.

«La route est encore longue. Nous patinons ensemble depuis seulement six mois. Nos résultats sont encourageants. Nous partons confiants pour l’Europe», précise la Lavalloise.

«Notre chimie est excellente. Nous voulons participer à des compétitions internationales au cours des deux prochaines années», a-t-elle enchaîné.

Le tandem s’entraîne une vingtaine d’heures par semaine au Sportplexe 4 Glaces de Pierrefonds sous la férule des entraîneurs Élise Hamel, Shawn Winter et du chorégraphe Shae Zukiwsky.

Saut en danse

Tina Garabedian, de Sainte-Dorothée, patine depuis l’âge de quatre ans au Club de patinage artistique (CPA) Laval. Elle enchaîne les figures et les sauts renversants: boucles, piqués, axels, flips, etc. en style libre pendant 11 ans. Elle a également porté les couleurs des Pirouettes de Laval, catégorie junior, en patinage synchronisé. Tina a décidé de faire le saut en danse en 2012 en compagnie d’Alexandre Laliberté. En mai dernier, elle a changé de partenaire en s’unissant à Simon Proulx-Sénécal.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste sport et communauté

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Sports

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page