Connectez-vous à nous

Taxes: l’opposition demande l’étalement du 2e versement

lidl opening times today

COVID-19

Taxes: l’opposition demande l’étalement du 2e versement

S’il n’en tenait qu’à l’opposition officielle, les Lavallois étaleraient jusqu’à six versements égaux le second et dernier paiement de leur compte de taxes municipales, et ce, sans intérêt ni pénalité.

«Avec toute l’incertitude qui règne présentement, la dernière chose que les Lavallois et Lavalloises ont besoin, c’est de se préoccuper du paiement complet de leur compte de taxes d’ici la mi-juin», affirme le chef de Parti Laval et conseiller dans Marc-Aurèle-Fortin, Michel Trottier, dans un communiqué publié le 24 mars.

Une décision le 7 avril

Un avis de proposition sera déposé en ce sens à la séance du conseil municipal du 7 avril.

Rappelons qu’en milieu de semaine dernière, le maire Marc Demers avait déclaré que «les décisions qui s’imposent» quant au second versement dont l’échéance est prévue le 16 juin allaient être prises à cette prochaine assemblée.

Par l’étalement des paiements proposé, l’opposition cherche, entre autres, à compenser l’annonce in extremis, le 18 mars, du report du premier versement.

«En attendant la date d’échéance du 18 mars pour faire l’annonce du report de 30 jours, l’administration Demers a malheureusement privé bien des propriétaires, en situation économique précaire, de profiter de ce sursis grandement attendu», déplore l’opposition qui demande aux élus «de réfléchir à la proposition dès maintenant» en vue d’un vote éclairé le premier mardi d’avril.

Dépense importante

La demande d’échelonner sur 6 mois le paiement de la seconde moitié du compte de taxes survient moins de 24 heures après que le gouvernement Legault eut mis le Québec «sur pause» jusqu’au 14 avril afin d’endiguer cette crise épidémiologique de la COVID-19.

«Pour ceux et celles qui auront à faire face à une baisse importante de leurs revenus causée par une mise à pied temporaire, ce coup de pouce de la Ville leur permettra de respirer [et de] faire face aux imprévus», mentionne le conseiller municipal de Fabreville, Claude Larochelle.

Représentant également l’opposition officielle, ce dernier termine en faisant valoir qu’«il n’est pas nécessaire pour [la Ville] de collecter 100 % de la taxe foncière annuelle de 647 millions pour le 16 juin».

À lire également:

Report du compte de taxes et fin du stationnement alternatif

Compte de taxes: l’UMQ prêche la suspension des frais de retard

Compte de taxes: l’échéancier du 18 mars maintenu

 

Journaliste à l'économie, l'environnement, le logement et la politique municipale, provinciale et fédérale, sstamour@2m.media, 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

555
Publicité

Populaires

Nous suivre sur Facebook

Publicité
342
Haut de page