Connectez-vous à nous

Subventions de 62 000 $ pour les élèves de Laval

Actualités

Subventions de 62 000 $ pour les élèves de Laval

ÉDUCATION. Le comité exécutif a entériné, en décembre dernier, les recommandations du comité consultatif du Fonds Place-du-Souvenir d’octroyer une subvention totalisant 62 000 $ à la Fondation scolaire de Laval et celle de Sir-Wilfrid-Laurier.

Commentaires

Un montant de 26 560 $ servira à la réalisation du projet Nager pour survivre, qui vise à prévenir la noyade auprès de 65 groupes d’élèves fréquentant 10 écoles de la Commission scolaire de Laval (CSDL) situées dans Pont-Viau, Laval-des-Rapides et Chomedey.

Ce programme, créé par la Société de sauvetage, sera offert dans le cadre scolaire à 1500 élèves âgés de 9 à 12 ans, à raison de 3 séances comprenant 1 heure de piscine et des notions de sécurité aquatique. Au terme des trois séances, les élèves recevront un certificat attestant de leurs habiletés aquatiques.

Fondation Sir-Wilfrid-Laurier

Quant à la Fondation Sir-Wilfrid-Laurier, elle recevra 35 600 $ pour la réalisation du projet Parcours à obstacles, déployé dans une école primaire et une école secondaire situées dans les quartiers défavorisés de Chomedey et Pont-Viau.

Ce projet consiste à aménager la cour d’école avec un parcours à obstacles intérieur et extérieur incluant des jeux et des équipements adaptés à l’environnement et à l’espace des écoles ciblées. Les 1500 élèves pourront bénéficier de ces parcours, dont l’objectif est de développer les habiletés motrices des élèves et leurs capacités à prendre des risques, d’augmenter leur estime de soi en plus de développer des habiletés sociales.

​Le Fonds Place-du-Souvenir permet d’innover pour la jeunesse.

«Nous avons la responsabilité, comme municipalité, de favoriser la pleine émancipation des jeunes, explique par voie de communiqué le maire Marc Demers. Ces deux projets, déployés dans les écoles lavalloises, favorisent la motivation et l’épanouissement des élèves. Ces deux initiatives créent des conditions propices à la réussite éducative.»

Fonds Place-du-Souvenir

Le programme Fonds Place-du-Souvenir est un levier d’intervention auprès des jeunes de 0 à 17 ans issus de milieux défavorisés, lancé en 2017. Rappelons qu’il provient de la récupération des sommes qui ont été détournées par la corruption et la collusion sur le territoire lavallois.

Trottier s’interroge

Par ailleurs, le chef de l’opposition officielle, Michel Trottier, invite le maire à clarifier le processus qui a mené à l’octroi des premières subventions de 2018 accordées par le Fonds Place-du-Souvenir. «D’une part, les citoyens sont en droit de connaître comment l’argent qui leur a été volé est aujourd’hui investi, mais surtout, tous les organismes éligibles devraient pouvoir postuler en même temps», mentionne-t-il dans un communiqué.

M. Trottier souhaite une plus grande transparence. «Selon le site de la ville, nous connaîtrons les modalités d’attribution des fonds pour l’année 2018 au printemps prochain, ajoute-t-il. Je trouve paradoxal qu’on accorde des subventions avant de connaître les modalités

d’attribution. Une opacité qui n’a certainement pas sa place dans un comité ayant justement pour objectif de tourner la page sur une période sombre de l’histoire de notre ville.»

Le porte-parole de la Ville, Robert-Charles Longpré, a précisé que le comité consultatif est présentement en période de réflexion sur les modalités d’attribution des fonds. «C’est pour cela que le processus sera connu avant le 21 juin. Ce comité a une indépendance totale et propose ses recommandations au comité exécutif», termine-t-il.

Un montant de 26 560 $ servira à la réalisation du projet Nager pour survivre, qui vise à prévenir la noyade auprès de 65 groupes d’élèves fréquentant 10 écoles de la Commission scolaire de Laval (CSDL) situées dans Pont-Viau, Laval-des-Rapides et Chomedey.

Ce programme, créé par la Société de sauvetage, sera offert dans le cadre scolaire à 1500 élèves âgés de 9 à 12 ans, à raison de 3 séances comprenant 1 heure de piscine et des notions de sécurité aquatique. Au terme des trois séances, les élèves recevront un certificat attestant de leurs habiletés aquatiques.

Fondation Sir-Wilfrid-Laurier

Quant à la Fondation Sir-Wilfrid-Laurier, elle recevra 35 600 $ pour la réalisation du projet Parcours à obstacles, déployé dans une école primaire et une école secondaire situées dans les quartiers défavorisés de Chomedey et Pont-Viau.

Ce projet consiste à aménager la cour d’école avec un parcours à obstacles intérieur et extérieur incluant des jeux et des équipements adaptés à l’environnement et à l’espace des écoles ciblées. Les 1500 élèves pourront bénéficier de ces parcours, dont l’objectif est de développer les habiletés motrices des élèves et leurs capacités à prendre des risques, d’augmenter leur estime de soi en plus de développer des habiletés sociales.

​Le Fonds Place-du-Souvenir permet d’innover pour la jeunesse.

«Nous avons la responsabilité, comme municipalité, de favoriser la pleine émancipation des jeunes, explique par voie de communiqué le maire Marc Demers. Ces deux projets, déployés dans les écoles lavalloises, favorisent la motivation et l’épanouissement des élèves. Ces deux initiatives créent des conditions propices à la réussite éducative.»

Fonds Place-du-Souvenir

Le programme Fonds Place-du-Souvenir est un levier d’intervention auprès des jeunes de 0 à 17 ans issus de milieux défavorisés, lancé en 2017. Rappelons qu’il provient de la récupération des sommes qui ont été détournées par la corruption et la collusion sur le territoire lavallois.

Trottier s’interroge

Par ailleurs, le chef de l’opposition officielle, Michel Trottier, invite le maire à clarifier le processus qui a mené à l’octroi des premières subventions de 2018 accordées par le Fonds Place-du-Souvenir. «D’une part, les citoyens sont en droit de connaître comment l’argent qui leur a été volé est aujourd’hui investi, mais surtout, tous les organismes éligibles devraient pouvoir postuler en même temps», mentionne-t-il dans un communiqué.

M. Trottier souhaite une plus grande transparence. «Selon le site de la ville, nous connaîtrons les modalités d’attribution des fonds pour l’année 2018 au printemps prochain, ajoute-t-il. Je trouve paradoxal qu’on accorde des subventions avant de connaître les modalités

d’attribution. Une opacité qui n’a certainement pas sa place dans un comité ayant justement pour objectif de tourner la page sur une période sombre de l’histoire de notre ville.»

Le porte-parole de la Ville, Robert-Charles Longpré, a précisé que le comité consultatif est présentement en période de réflexion sur les modalités d’attribution des fonds. «C’est pour cela que le processus sera connu avant le 21 juin. Ce comité a une indépendance totale et propose ses recommandations au comité exécutif», termine-t-il.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste sport et communauté

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page