Connectez-vous à nous

Robert-André Alexandre l’emporte

Actualités

Robert-André Alexandre l’emporte

Robert-André Alexandre est sorti gagnant de l’élection scolaire qui se tenait dimanche dans le secteur St-François.

Commentaires

En consultant les résultats et de l’aveu du vainqueur, cette course à trois a été serrée. Le nouveau commissaire de St-François a obtenu 43 % des votes devançant ainsi Vladimir Létang (38 %) et Christian Lajoie (18 %). En fait, l’écart entre M. Alexandre et M. Létang n’est que de 43 voix.

Au total, 757 personnes ont exercé leur droit de vote dans une circonscription électorale comptant 12 404 électeurs, ce qui représente un taux de participation de 6,1 %. Globalement, le taux de participation a été de 5,23 % pour les deux secteurs en élection à la Commission scolaire de Laval, l’autre étant l’Abord-à-Plouffe.

M. Alexandre admet qu’il sentait déjà, au cours de la campagne, que l’issue du vote serait serrée. «Je suis du secteur nord de St-François tandis que M. Létang est du nouveau St-François et le bureau de vote était dans cette partie du quartier», analyse-t-il en notant qu’il n’y avait qu’un bureau de vote pour toute la circonscription. «Lors de l’élection de 1998, il y avait un bureau à l’école Fleur-Soleil et un autre à l’école Hébert», fait-il remarquer.

De son côté, Vladimir Létang est satisfait de sa campagne. «Il n’y a qu’une quarantaine de voix qui nous séparent, alors que M. Alexandre bénéficiait de l’appui de tous les commissaires. On a fait sortir le vote», affirme-t-il.

Motion

Mardi, le chef de l’opposition officielle Mario Dumont a annoncé le dépôt d’une motion de blâme à l’endroit du gouvernement libéral. Le chef de l’ADQ juge que le gouvernement a répondu avec désinvolture à ses questions sur la pertinence des commissions scolaires.

Questionné sur le sujet, Robert-André Alexandre répond: «Je ne veux pas entrer dans ce branle-bas politique. Je laisse ça aux politiciens». Lorsqu’on lui fait remarquer qu’il en est devenu un, il rit avant de préciser: «Je suis un politicien d’un autre acabit. Si être à l’écoute des parents c’est ça être politicien, alors j’en suis un».

Quant à la motion de Mario Dumont, Robert-André Alexandre estime que c’est aux élus de l’Assemblée nationale d’y répondre.

Dès le mois de janvier, il travaillera à la consultation publique au sujet des écoles secondaires de l’est de Laval. «On verra quelle vocation la population voudra leur donner», explique M. Alexandre.

Les commissaires seront assermentés le 14 novembre. C’est à ce moment qu’ils éliront l’un d’entre eux à la présidence de la commission scolaire.

PHOTO DIGITALE : alexandre

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...
Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page