Connectez-vous à nous

Réaction à la mise à jour économique fédérale

Actualités

Réaction à la mise à jour économique fédérale

La Chambre de commerce et d’industrie de Laval (CCIL) réagit favorablement aux investissements annoncés hier par le ministre des Finances, Bill Morneau, mais se dit préoccupée par l’absence de plan de retour à l’équilibre budgétaire.

Parmi les mesures qui seront mises en place par le gouvernement fédéral, la CCIL souligne l’incitatif à l’amortissement accéléré des coûts liés à l’achat d’équipement pour les entreprises.

«Plus de 14 milliards dégagés pour les PME, c’est une bonne nouvelle pour la productivité de nos entreprises. Cela permettra de stimuler les investissements afin qu’elles restent compétitives face à nos voisins du sud notamment», de mentionner la présidente-directrice générale, Louise Leroux.

Opportunité à saisir

Les économies d’impôts permettront de générer des liquidités dans les entreprises.

À cet effet, la CCIL invite les entrepreneurs lavallois à saisir cette opportunité pour moderniser leurs équipements et automatiser certaines de leurs opérations.

«Alors que le taux de chômage à Laval est actuellement tout près de 5 %, ces investissements permettront également de donner un coup de pouce aux entreprises pour prendre le virage 4.0 et ainsi faire face aux enjeux de recrutement et de rétention», poursuit Mme Leroux.

La CCIL souligne au passage l’ajout de 800 M$ supplémentaires au Fonds stratégique pour l’innovation pour soutenir celle-ci dans les entreprises tous secteurs confondus.

Inquiétude

La CCIL salue la volonté du gouvernement fédéral de vouloir améliorer l’environnement d’affaires, mais se dit inquiète des impacts sur la dette de l’État alors qu’il annonce un déficit de 18,1 milliards de dollars pour l’année fiscale en cours et de 19,6 G$ pour 2019-2020.

«Nous comprenons que cette mise à jour économique soit en grande partie une réponse aux nouvelles mesures fiscales du gouvernement américain. Toutefois, nous aurions souhaité voir une stratégie pour le retour à l’équilibre budgétaire. Cela laisserait une plus grande marge de manœuvre advenant un ralentissement économique dans les prochaines années», explique Mme Leroux.

Presse écrite

Alors que les médias d’information accusent une perte de 50 % de leurs revenus publicitaires depuis les dix dernières années, la CCIL se réjouit de voir le gouvernement fédéral réagir et espère que les journaux régionaux pourront en bénéficier.

«La presse écrite est un outil indispensable pour la communauté socioéconomique. En plus de donner un moyen de communication fort aux entreprises, les médias d’information jouent un rôle de premier plan dans leur rayonnement. Nous constatons d’ailleurs les impacts positifs à chaque fois que nous publions un numéro du MAG, le journal économique régional de la Chambre de commerce», de terminer la PDG de la CCIL.

La CCIL surveillera de près l’application prochaine des mesures annoncées et espère que le prochain budget du gouvernement continuera de tenir compte des besoins des entreprises lavalloises, québécoises et canadiennes.

(Source : Chambre de commerce et d’industrie de Laval)

Commentaires

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page