Connectez-vous à nous
Omicron
(Photo gracieuseté - Émilie Nadeau)

COVID-19

Québec recommande la vigilance face au variant Omicron

Christian Dubé, ministre de la Santé et des Services sociaux, a invité les Québécoises et Québécois à faire preuve de vigilance s’ils prévoient voyager à l’extérieur du pays dans les prochaines semaines en raison du nouveau variant de la COVID-19.

«Les exigences de retour de voyage pourraient évoluer rapidement», a-t-il mentionné lors d’un point de presse tenu le 29 novembre.

Quelques heures plus tôt, un premier cas du variant Omicron avait été détecté dans la province, forçant les autorités à recontacter 115 voyageurs en provenance du sud de l’Afrique pour les soumettre à de nouveaux tests de détection du virus.

M. Dubé a également souligné la rapidité d’action du gouvernement fédéral qui a annoncé de nouvelles mesures pour les voyageurs revenant de cette région du monde.

Mesures sanitaires

Pour le moment, aucune nouvelle mesure sera mise en place par Québec, confirmait M. Dubé. Il souhaite attendre les résultats d’analyse des experts qui seront dévoilés dans les prochaines semaines.

Le ministre de la Santé et des Services sociaux a précisé que deux critères seront évalués, soit l’échappement vaccinal, qui concerne la résistance du variant aux vaccins offerts, ainsi que le niveau de contagion de celui-ci.

«En raison de toutes les incertitudes, […] je pense qu’il est important de continuer à respecter les mesures sanitaires qui sont en place, a-t-il poursuivi. Avec l’arrivée de décembre, tout le monde est rentré à l’intérieur, donc c’est encore plus important de respecter la distanciation, le port du masque et de se laver les mains.»

Par ailleurs, les tests de criblage ont été adaptés dans toute la province pour permettre de détecter le nouveau variant B.1.1.529.

Temps des Fêtes

Notons également que la Santé publique ne prévoit pas annoncer les mesures sanitaires qui seront en place lors du temps des Fêtes avant le 6 décembre.

Le Dr Horacio Arruda, directeur national de la Santé publique, a expliqué que plusieurs facteurs pourraient avoir un impact sur les décisions qui seront prises, dont le succès de l’opération de vaccination chez les 5 à 11 ans et l’évolution de la situation entourant le variant Omicron.

Commentaires

Publicité

Populaires

Facebook

Publicité
Haut de page