Connectez-vous à nous

Quatre scientifiques en herbe de Saint-Maxime en route pour Shawinigan

Actualités

Quatre scientifiques en herbe de Saint-Maxime en route pour Shawinigan

CONCOURS. Christine Abdallah, Habishua Prabagar, Soroosh Bagherian et Louis Huynh, de l’école secondaire Saint-Maxime, ont brillé à la finale régionale de la Rive-Nord de l’Expo-sciences tenue récemment au Collège de l’Assomption.

Commentaires

Du même souffle, les quatre élèves ont mérité leur billet pour la Super Expo-sciences Hydro-Québec, finale québécoise 2018. Ils représenteront Laval en compagnie de 14 autres équipes (exposants) du 19 au 22 avril, à l’Espace Shawinigan, en Mauricie. Ils tenteront d’impressionner les juges afin de se qualifier pour l’Expo-sciences pancanadienne qui se déroulera du 12 au 19 mai, à Ottawa.

Maladie de Lyme

Avec leur projet «La tique, ça pique!», Christine et Habishua ont impressionné les juges. Le duo a mis la main sur la médaille du Réseau Technoscience-argent senior. «Nous avons travaillé avec le laboratoire de Santé publique du Québec et la spécialiste Karine Thivierge, précisent les deux élèves finissantes qui poursuivront leurs études au Collège Montmorency. Ce fut un choc pour nous de passer à la finale provinciale. Nous sommes très heureuses.»

Christine et Habishua ont fait un travail de vulgarisation de la maladie de Lyme, bactérie transmise par une piqûre de tique infectée. «Nous avions apporté une tique morte et scellée», terminent-elles.

Intelligence artificielle

Pour leur part, Soroosh et Louis ont présenté un projet novateur: l’intelligence évolutionnaire. «Nous avons été surpris d’avoir atteint la finale provinciale, car il y avait plusieurs bonnes équipes», lancent les deux adolescents de quatrième secondaire.

La maquette qu’ils ont présentée leur a sans aucun doute permis de gagner des points auprès des juges. «Nous avions un visage de robot, dont les yeux et mains bougeaient, racontent-ils fièrement. Nous nous sommes servis d’un microprocesseur avec des cartes Arduino.»

Les deux gars ont aussi remporté la médaille du Réseau Technoscience-bronze intermédiaire et le Prix Jeunesse en TI Réseau Action.

Les deux équipes de Saint-Maxime représenteront la CSDL à Shawinigan. «Nous y allons pour l’expérience, nous faire des amis et discuter science», admet le quatuor.

Autres récipiendaires

D’autres élèves de Saint-Maxime figurent parmi les lauréats de la finale régionale: Andra Nicoleta Apintilioaie (Prix de l’Université Laval), Philippe St-Germain et Vincent St-Germain (Prix Énergie Hydro-Québec), Hadeel Al Taweel (Prix Antidote pour la qualité de la langue), Fares Tamraz (Prix Curium des Publications BLD), Jonathan Morin et Philippe English ( Bourse de la Fondation du Collège de l’Assomption), Leen Dawn Reguyal et Michèle El-Chabab (Prix du Réseau Technoscience intermédiaire).

Saint-Maxime à l’honneur

Les enseignants en science, Françoise Garcia-Pellemans, Lara Terkazian et Éric Berthiaume, ont encadré les élèves vers le succès. «Nous avions envoyé huit équipes à la finale régionale et nous avons remporté autant de prix, souligne fièrement Mme Garcia-Pellemans. Les élèves doivent avoir une curiosité scientifique dès le départ, travailler fort et surtout aimer leur projet. Les techniciens en travaux pratiques ont également mis la main à la pâte.»

Mme Garcia-Pellemans croit que la prochaine étape sera très relevée. «Ce sont les meilleures équipes de la province, assure-t-elle. Nos élèves de Saint-Maxime sont confiants, mais réalistes. Je suis fière d’eux. Ils vont présenter de beaux projets. Les Expo-sciences local et régional ont donné un avant-goût.»

Du même souffle, les quatre élèves ont mérité leur billet pour la Super Expo-sciences Hydro-Québec, finale québécoise 2018. Ils représenteront Laval en compagnie de 14 autres équipes (exposants) du 19 au 22 avril, à l’Espace Shawinigan, en Mauricie. Ils tenteront d’impressionner les juges afin de se qualifier pour l’Expo-sciences pancanadienne qui se déroulera du 12 au 19 mai, à Ottawa.

Maladie de Lyme

Avec leur projet «La tique, ça pique!», Christine et Habishua ont impressionné les juges. Le duo a mis la main sur la médaille du Réseau Technoscience-argent senior. «Nous avons travaillé avec le laboratoire de Santé publique du Québec et la spécialiste Karine Thivierge, précisent les deux élèves finissantes qui poursuivront leurs études au Collège Montmorency. Ce fut un choc pour nous de passer à la finale provinciale. Nous sommes très heureuses.»

Christine et Habishua ont fait un travail de vulgarisation de la maladie de Lyme, bactérie transmise par une piqûre de tique infectée. «Nous avions apporté une tique morte et scellée», terminent-elles.

Intelligence artificielle

Pour leur part, Soroosh et Louis ont présenté un projet novateur: l’intelligence évolutionnaire. «Nous avons été surpris d’avoir atteint la finale provinciale, car il y avait plusieurs bonnes équipes», lancent les deux adolescents de quatrième secondaire.

La maquette qu’ils ont présentée leur a sans aucun doute permis de gagner des points auprès des juges. «Nous avions un visage de robot, dont les yeux et mains bougeaient, racontent-ils fièrement. Nous nous sommes servis d’un microprocesseur avec des cartes Arduino.»

Les deux gars ont aussi remporté la médaille du Réseau Technoscience-bronze intermédiaire et le Prix Jeunesse en TI Réseau Action.

Les deux équipes de Saint-Maxime représenteront la CSDL à Shawinigan. «Nous y allons pour l’expérience, nous faire des amis et discuter science», admet le quatuor.

Autres récipiendaires

D’autres élèves de Saint-Maxime figurent parmi les lauréats de la finale régionale: Andra Nicoleta Apintilioaie (Prix de l’Université Laval), Philippe St-Germain et Vincent St-Germain (Prix Énergie Hydro-Québec), Hadeel Al Taweel (Prix Antidote pour la qualité de la langue), Fares Tamraz (Prix Curium des Publications BLD), Jonathan Morin et Philippe English ( Bourse de la Fondation du Collège de l’Assomption), Leen Dawn Reguyal et Michèle El-Chabab (Prix du Réseau Technoscience intermédiaire).

Saint-Maxime à l’honneur

Les enseignants en science, Françoise Garcia-Pellemans, Lara Terkazian et Éric Berthiaume, ont encadré les élèves vers le succès. «Nous avions envoyé huit équipes à la finale régionale et nous avons remporté autant de prix, souligne fièrement Mme Garcia-Pellemans. Les élèves doivent avoir une curiosité scientifique dès le départ, travailler fort et surtout aimer leur projet. Les techniciens en travaux pratiques ont également mis la main à la pâte.»

Mme Garcia-Pellemans croit que la prochaine étape sera très relevée. «Ce sont les meilleures équipes de la province, assure-t-elle. Nos élèves de Saint-Maxime sont confiants, mais réalistes. Je suis fière d’eux. Ils vont présenter de beaux projets. Les Expo-sciences local et régional ont donné un avant-goût.»

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste sport et communauté

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page