Connectez-vous à nous

Santé

Quatre écoles sans fontaine d’eau depuis l’automne

Alors que la Commission scolaire de Laval (CSDL) installera ces jours-ci des affiches invitant les enfants à faire couler l’eau pendant une minute avant de boire, les parents de l’école primaire Demers espèrent que les points d’eau fermés depuis octobre dernier seront remis en service bientôt.

Après la fermeture des fontaines dans les quatre écoles de la CSDL, près de 394 élèves de l’école primaire Demers ont accès à l’eau grâce à l’installation de sept bouteilles grand format qui se trouvent sur les deux étages.

La situation s’avère difficile autant pour le personnel que les élèves. Tous doivent attendre longtemps pour remplir leur bouteille ou boire de l’eau selon, la mère d’un élève.

«Quand l’école a fermé les abreuvoirs, elle a distribué des bouteilles métalliques aux élèves, affirme la mère de famille. Mon garçon a perdu la sienne et les autres bouteilles que j’ai données. Il me dit que, chaque fois, c’est le bordel pour aller boire de l’eau.»

Selon des informations envoyés par la CSDL, les points d’eau sont répartis dans l’école en s’inspirant de l’emplacement des fontaines existantes qui sont temporairement condamnées.

«Un point d’eau a aussi été installé dans le salon du personnel et des verres sont fournis à élèves qui n’ont pas de bouteilles d’eau», affirme Annie Goyette directrice adjointe du Secrétariat général et du Service des communications à la Commission scolaire de Laval, par voie de communiqué.

Prévention

Au début de l’automne dernier, la Commission scolaire de Laval (CSL) a pris des mesures de prévention après la découverte d’une concentration hors normes de plomb dans l’eau.

Ainsi, les fontaines d’eau des écoles primaires Raymond, le Baluchon, Villemaire et Demers ont été fermés.

Depuis octobre, près de 1450 enfants sont obligés d’utiliser de l’eau embouteillée depuis pour s’hydrater chaque jour.

La très grande majorité des fontaines analysées dans les écoles primaires ont présenté des résultats excédant la norme de plomb dans l’eau selon les analyses effectuées par la CSDL.

Points d’eau non conformes sans écoulement préalable:

Raymond 12 de 14

Le Balouchon 12 de 17

Demers 10 de 11

Villemaire 29 de 30

Des correctifs ont été apportés à l’école Raymond où des filtres ont été changés et tous les points d’eau sont maintenant en service.

L’installation de filtres certifiés est en cours dans les trois autres écoles et les points d’eau devraient être conformes sous peu selon l’information envoyée par la CSDL au Courrier Laval.

Solutions

Le 25 février, une lettre a été envoyée à tous les parents de la CSDL, invitant les élèves à faire couler l’eau pendant une minute avant de la boire.

Pendant que les analyses sont en cours dans les autres établissements, un affichage sera installé près de tous les abreuvoirs des écoles primaires et secondaires.

Durant cette période, les parents qui le désirent peuvent donner aux enfants une bouteille d’eau provenant de la maison.

Une fois l’analyse de la présence de plomb dans l’eau complétée, la direction de chaque école communiquera avec les parents et un nouvel autocollant sera installé près des points d’eau conformes.

Une affiche «Ne pas consommer» a été installée à proximité des éviers des salles de bain et vestiaires pour rappeler qu’ils ne sont pas destinés à la consommation.

La Commission scolaire de Laval assure respecter les délais imposés par le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, soit avant le mardi 23 juin, pour les écoles primaires et avant le 1er novembre pour les autres écoles du territoire.

Commentaires

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Populaires

Facebook

Publicité
Haut de page