Connectez-vous à nous
Les tests ont été effectués par les équipes du Service des ressources matérielles du CSS de Laval. (Capture d'écran - Google Maps)

Éducation

Qualité de l’air : 84 % des écoles sous les 1000 ppm

Le Centre de services scolaire (CSS) de Laval a complété l’opération d’analyse du taux de dioxyde de carbone dans ses établissements.

Les résultats ont ensuite été transmis au ministère de l’Éducation, puis aux employés, parents et élèves.

84 % des bâtiments du CSS de Laval présentaient un taux moyen de moins de 1000 ppm (parties par million), ce qui est le maximum autorisé en milieu scolaire. Ils sont donc conformes à la réglementation en vigueur.

L’école spécialisée Jean-Piaget détient d’ailleurs le meilleur taux moyen de CO2 des écoles primaires et secondaires de Laval. Celle-ci a présenté une moyenne de 605 ppm durant les tests. Elle est suivie par l’édifice Arthur-Buies de l’école primaire de l’Équinoxe (626 ppm), ainsi que l’école primaire des Cardinaux (671 ppm).

L’école secondaire Georges-Vanier (675 ppm) et l’édifice principal de l’école primaire de l’Orée-des-Bois (724 ppm) complètent le top-5.

Deuxième phase d’analyses

À l’inverse, 16 % des bâtiments se situaient entre 1000 et 1500 ppm. L’édifice 2 de l’école primaire les Explorateurs a présenté le taux moyen le plus haut de l’île Jésus avec 1487 ppm.

Il a été suivi par l’école primaire Paul-VI (1401 ppm) et l’édifice principal de l’école primaire la Source (1345 ppm).

Bien que ces taux demeurent élevés, la situation n’y est pas jugée problématique par le CSS de Laval. Des mesures simples, telles que l’ouverture des fenêtres, s’avèrent habituellement suffisantes dans les locaux se situant entre 1000 et 1500 ppm.

Des mesures plus strictes devraient toutefois être mises en place dans les locaux présentant un taux supérieur à 1500 ppm.

Précisons également que tous les bâtiments du parc immobilier de l’organisation scolaire qui ont affiché des résultats supérieurs à 1000 ppm font présentement l’objet d’une deuxième phase d’analyses. Cela permettra de dresser un portrait plus précis de la situation et d’identifier les correctifs à mettre en place afin d’atteindre un taux moyen de CO2 conforme.

«Nous avons la volonté d’offrir à tous des milieux de vie stimulants, bienveillants et de qualité et nos résultats nous encouragent à poursuivre nos actions de prévention et nous permettent d’effectuer sur-le-champ des interventions auprès des établissements qui en ont besoin», conclut Yves Michel Volcy, directeur général de l’organisation scolaire.

Précisons également que le CSS de Laval prévoit la mise en place de mesures plus strictes dans les locaux présentant un taux supérieur à 1500 ppm.

Commentaires

Publicité

Populaires

Facebook

Publicité
Haut de page