Connectez-vous à nous

Praise Omogbai et Dominic Salvo s’imposent en salle

Sports

Praise Omogbai et Dominic Salvo s’imposent en salle

ATHLÉTISME. Praise Omogbai et Dominic Salvo, du club Final Push, ont connu beaucoup de succès en décrochant trois titres aux Championnats provinciaux d’athlétisme en salle tenus récemment à Sherbrooke.

Commentaires

Les deux athlètes lavallois s’entraînent sous la férule de l’ancien champion canadien au 100 mètres Nicolas Macrozonaris.

Praise a devancé les autres concurrentes aux 60 m et 200 m dans la catégorie cadette. Elle a défendu brillamment ses titres. «Ce n’est pas vraiment une surprise pour Praise. Elle est dominante», avoue fièrement son entraîneur Nicolas Macrozonaris.

Pour sa part, Salvo est devenu le roi du 60 m dans la catégorie junior. Il a fracassé un record personnel en franchissant le fil d’arrivée en 7,15 secondes. Pourtant, il a découvert l’athlétisme sur le tard, il y a deux ans.

Il a succédé à Constantinos Blidjios, champion en 2016, du club Final Push. «Constantinos a délaissé la compétition pour se consacrer à ses études, précise l’entraîneur. On garde le titre chez nous. La relève est excellente.»

Praise et Dominic s’entraînent au Centre Claude-Robillard et aussi au Centre du Sablon, de Laval, en salle de musculation.

Les athlètes de Macrozonaris ont mis la main sur sept médailles d’or, une d’argent et une de bronze aux Provinciaux.

Club Final Push

Macrozonaris a fondé le club Final Push en 2014. «Je regardais de vieilles photos, notamment d’une course au Mexique. Je voyais les athlètes offrir une dernière poussée vers le fil d’arrivée. Ça m’a donné l’idée du nom de mon club.»

Retraite à 30 ans

Le sprinter lavallois a pris sa retraite de la compétition à l’âge de 30 ans, le 1er septembre 2010, considérablement ralenti par des blessures. Il avait disputé son dernier 100 mètres aux Jeux de la Francophonie de Beyrouth, en octobre 2009.

Outre ses participations aux Jeux olympiques de Sydney (2000) et d’Athènes (2004), Macrozonaris est passé à l’histoire lorsqu’il a réussi un chrono de 10,03 s, en 2003, à Mexico. Il venait d’éclipser l’ancien recordman mondial, l’Américain Tim Montgomery, devant plus de 50 000 spectateurs.

Macrozonaris a été sacré quatre fois champion canadien de la discipline (2002, 2003, 2006 et 2007).

Les deux athlètes lavallois s’entraînent sous la férule de l’ancien champion canadien au 100 mètres Nicolas Macrozonaris.

Praise a devancé les autres concurrentes aux 60 m et 200 m dans la catégorie cadette. Elle a défendu brillamment ses titres. «Ce n’est pas vraiment une surprise pour Praise. Elle est dominante», avoue fièrement son entraîneur Nicolas Macrozonaris.

Pour sa part, Salvo est devenu le roi du 60 m dans la catégorie junior. Il a fracassé un record personnel en franchissant le fil d’arrivée en 7,15 secondes. Pourtant, il a découvert l’athlétisme sur le tard, il y a deux ans.

Il a succédé à Constantinos Blidjios, champion en 2016, du club Final Push. «Constantinos a délaissé la compétition pour se consacrer à ses études, précise l’entraîneur. On garde le titre chez nous. La relève est excellente.»

Praise et Dominic s’entraînent au Centre Claude-Robillard et aussi au Centre du Sablon, de Laval, en salle de musculation.

Les athlètes de Macrozonaris ont mis la main sur sept médailles d’or, une d’argent et une de bronze aux Provinciaux.

Club Final Push

Macrozonaris a fondé le club Final Push en 2014. «Je regardais de vieilles photos, notamment d’une course au Mexique. Je voyais les athlètes offrir une dernière poussée vers le fil d’arrivée. Ça m’a donné l’idée du nom de mon club.»

Retraite à 30 ans

Le sprinter lavallois a pris sa retraite de la compétition à l’âge de 30 ans, le 1er septembre 2010, considérablement ralenti par des blessures. Il avait disputé son dernier 100 mètres aux Jeux de la Francophonie de Beyrouth, en octobre 2009.

Outre ses participations aux Jeux olympiques de Sydney (2000) et d’Athènes (2004), Macrozonaris est passé à l’histoire lorsqu’il a réussi un chrono de 10,03 s, en 2003, à Mexico. Il venait d’éclipser l’ancien recordman mondial, l’Américain Tim Montgomery, devant plus de 50 000 spectateurs.

Dominic Salvo le plus rapide au 60 m chez les juniors.Dominic Salvo le plus rapide au 60 m chez les juniors.  ©Photo – Gracieuseté

Macrozonaris a été sacré quatre fois champion canadien de la discipline (2002, 2003, 2006 et 2007).

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste sport et communauté

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Sports

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page