Connectez-vous à nous
(Photo gracieuseté - Émilie Nadeau)

COVID-19

Plusieurs assouplissements annoncés par Québec

Le gouvernement du Québec a annoncé, le 2 novembre, une série d’assouplissements aux mesures sanitaires liées à la COVID-19, incluant la fin du masque obligatoire dans les classes des écoles secondaires.

Ces modifications entreront en vigueur à compter du 15 novembre.

L’ensemble des décisions émises ont été autorisées par la Santé publique, mais le ministre de la Santé Christian Dubé a rappelé l’importance de «rester prudents» pour «ne pas revenir en arrière».

Parmi les autres assouplissements annoncés, notons la fin de l’obligation de tenir un registre, sauf pour les visites en résidence privée pour aînés.

Le gouvernement provincial a aussi retiré la consigne de privilégier le télétravail lorsqu’il est possible. Le retour en présentiel des employeurs et travailleurs visés par cette mesure pourra donc se faire, mais Québec recommande tout de même de préconiser une formule mixte.

Restaurants et bars

Plusieurs assouplissements avaient déjà été annoncés pour le milieu des restaurants et bars et sont applicables depuis le 1er novembre.

La Santé publique ajoute désormais l’autorisation de danser et de demeurer debout, mettant ainsi fin à l’obligation de demeurer à sa table.

Les activités de karaoké sont également possibles, mais la personne qui chante devra porter un couvre-visage si elle ne peut garder une distance de deux mètres avec les musiciens, autres chanteurs et spectateurs.

Ces mêmes assouplissements peuvent être appliqués dans les casinos et maisons de jeux.

Activités sportives

Le gouvernement du Québec a aussi précisé que le passeport vaccinal sera exigé pour les activités hivernales extérieures requérant l’utilisation d’un remonte-pente. Cela inclut les centres de ski et de glisse.

Les personnes devront porter un couvre-visage dans les télécabines fermées. Le foulard et le cache-cou seront acceptés.

D’autres activités extérieures, comme le ski de fond et le hockey, ne sont pas visées par le passeport vaccinal. La limite de capacité des sites devra seulement permettre la distanciation d’un mètre.

Le passeport vaccinal sera toutefois obligatoire pour accéder aux espaces de restauration et aux bars des chalets où se déroule ce type d’activités. L’application du passeport vaccinal pour permettre l’accès aux autres sections du chalet sera à la convenance de l’exploitant.

Dans les gyms, le port du couvre-visage sera encore exigé lors des déplacements, mais pourra être retiré lors d’une activité physique intense.

Rassemblements, funérailles et spectacles

Tous les rassemblements publics pourront désormais permettre aux participants d’être debout, de ne pas avoir de place assise ou assignée et de danser. D’autres consignes s’appliqueront en fonction du caractère essentiel ou non essentiel du rassemblement.

Pour les activités essentielles, par exemple liées au travail ou aux cérémonies comme des mariages, funérailles ou cérémonies religieuses, le passeport ne sera pas obligatoire, mais la distanciation d’un mètre, le port du couvre-visage et une limite de 250 personnes à l’intérieur (500 à l’extérieur) seront imposés.

Les rassemblements non essentiels, comme les congrès, conférences, spectacles, festivals et évènements, exigent le passeport, mais le respect d’une distanciation ne sera plus requis et il n’y aura plus de limite de capacité. Le couvre-visage demeure toutefois obligatoire à l’intérieur, sauf pour boire et manger.

Rappelons que le passeport vaccinal n’est pas requis pour les événements considérés comme essentiels. Toutefois, ceux qui souhaiteront exiger le passeport pourront bénéficier des mêmes assouplissements que les événements à caractère non essentiel.

Commentaires

Publicité

Populaires

Facebook

Publicité
Haut de page