Connectez-vous à nous

Plus de 600 sacs distribués à des enfants démunis

lidl opening times today

Actualités

Plus de 600 sacs distribués à des enfants démunis

ÉDUCATION. Un total de 625 élèves du primaire et secondaire ont reçu, juste avant la rentrée, des sacs d’école remplis de fournitures scolaires.

Commentaires

Le Centre de bénévolat et moisson Laval avec l’aide de ses partenaires, dont le Fonds Place-du-Souvenir, s’est assuré de mettre en œuvre l’Opération coût de crayon, une initiative en persévérance scolaire visant à offrir à plus de 600 jeunes dans le besoin les fournitures.

«Les jeunes et familles étaient touchés de recevoir un sac à dos, une boîte à lunch et des effets scolaires, mentionne Jean Gagnon, du Centre de bénévolat et moisson Laval. Qui dit rentrée, dit fournitures scolaires et dépenses importantes pour les parents.»

Les sacs furent remplis avec le matériel nécessaire aux étudiants de tous les niveaux: crayons, bâtons de colle, cahiers d’écriture, feuilles mobiles, ciseaux, gommes à effacer, étuis à crayons, règles et bien plus.

Les élèves ont pu récupérer les sacs dans le gymnase de l’école Des Cardinaux.

«Le retour à l’école en septembre est déjà une période difficile pour plusieurs jeunes, sans que ceux-ci aient à se soucier de se procurer les mêmes items scolaires que tous leurs amis, poursuit-il. Ceci peut avoir un impact important sur leur capacité à apprendre. Tous les jeunes méritent une chance égale, et nous sommes déterminés à leur donner les outils pour réussir.»

Carte-cadeau

Afin de compléter la liste des effets, une carte cadeau accompagnait aussi les sacs. «Par exemple, si nous n’avions pas de duo-tang rouge et qu’il en fallait un, le parent pourra l’acheter avec la carte-cadeau», souligne Jean Gagnon.

Jean Gagnon en convient: la demande est forte. «Nous avons 25 000 personnes par mois qui ont besoin d’aide alimentaire. Nous connaissons les familles dans le besoin. Afin d’être équitables, nous avons une liste en rotation.

«Nous avons une trentaine de sacs de côté pour les nouveaux arrivants et autres personnes qui pourraient en avoir besoin», enchaîne-t-il.

Importante subvention

Par le biais du Fonds Place-du-Souvenir, la Ville a octroyé récemment une subvention de 102 898 $ au Centre de bénévolat et moisson Laval. «Cette somme permettra de soutenir directement les enfants et adolescents dans la lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale, un des quatre axes d’intervention visés par le Fonds», termine Jean Gagnon.

Rappelons que le Fonds Place-du-Souvenir a été créé en juin et constitue un levier d’intervention auprès des jeunes de 0 à 17 ans issus de milieux défavorisés. L’argent provient des intérêts générés par la récupération des sommes détournés par la corruption et la collusion.

Le Centre de bénévolat et moisson Laval avec l’aide de ses partenaires, dont le Fonds Place-du-Souvenir, s’est assuré de mettre en œuvre l’Opération coût de crayon, une initiative en persévérance scolaire visant à offrir à plus de 600 jeunes dans le besoin les fournitures.

«Les jeunes et familles étaient touchés de recevoir un sac à dos, une boîte à lunch et des effets scolaires, mentionne Jean Gagnon, du Centre de bénévolat et moisson Laval. Qui dit rentrée, dit fournitures scolaires et dépenses importantes pour les parents.»

Les sacs furent remplis avec le matériel nécessaire aux étudiants de tous les niveaux: crayons, bâtons de colle, cahiers d’écriture, feuilles mobiles, ciseaux, gommes à effacer, étuis à crayons, règles et bien plus.

Les élèves ont pu récupérer les sacs dans le gymnase de l’école Des Cardinaux.

«Le retour à l’école en septembre est déjà une période difficile pour plusieurs jeunes, sans que ceux-ci aient à se soucier de se procurer les mêmes items scolaires que tous leurs amis, poursuit-il. Ceci peut avoir un impact important sur leur capacité à apprendre. Tous les jeunes méritent une chance égale, et nous sommes déterminés à leur donner les outils pour réussir.»

Carte-cadeau

Afin de compléter la liste des effets, une carte cadeau accompagnait aussi les sacs. «Par exemple, si nous n’avions pas de duo-tang rouge et qu’il en fallait un, le parent pourra l’acheter avec la carte-cadeau», souligne Jean Gagnon.

Jean Gagnon en convient: la demande est forte. «Nous avons 25 000 personnes par mois qui ont besoin d’aide alimentaire. Nous connaissons les familles dans le besoin. Afin d’être équitables, nous avons une liste en rotation.

«Nous avons une trentaine de sacs de côté pour les nouveaux arrivants et autres personnes qui pourraient en avoir besoin», enchaîne-t-il.

Importante subvention

Par le biais du Fonds Place-du-Souvenir, la Ville a octroyé récemment une subvention de 102 898 $ au Centre de bénévolat et moisson Laval. «Cette somme permettra de soutenir directement les enfants et adolescents dans la lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale, un des quatre axes d’intervention visés par le Fonds», termine Jean Gagnon.

Rappelons que le Fonds Place-du-Souvenir a été créé en juin et constitue un levier d’intervention auprès des jeunes de 0 à 17 ans issus de milieux défavorisés. L’argent provient des intérêts générés par la récupération des sommes détournés par la corruption et la collusion.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste sport et communauté

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

555
Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
342
Haut de page