Connectez-vous à nous

Plus de 30 artistes en 4 jours pour Diapason

Culture

Plus de 30 artistes en 4 jours pour Diapason

ÉVÉNEMENT. En plus de s’associer avec Sirius XM comme premier présentateur officiel de son histoire, le Festival musical indépendant Diapason offrira une programmation fortement bonifiée pour sa 9e édition, avec notamment un second site, des croisières et fins de soirée plus animées, du 6 au 9 juillet.

Commentaires

À la Grande Scène postée sur la berge des Baigneurs, où joueront les SUUNS, Avec pas d’casque, Fred Fortin, Peter Peter, Chocolat et Bernard Adamus, s’ajoutera une nouveauté, soit le Village Diapason, qui accueillera la Scène Découverte avec des prestations de The Bright Road, The Sadies, Okies, Traces, Vanille, Blood and Glass, Eliza, San James, Stevenson et le bien nommé Sainte Rose.

Ce nouvel espace boisé sera aménagé derrière la galerie d’art La Vieille Caserne, du côté nord du boulevard Sainte-Rose. Plus intimiste, l’endroit sera inauguré dès le jeudi 6 juillet, à 19h.

«Nous avons voulu maximiser la programmation musicale, en conservant notre tradition des lieux atypiques, mais en délaissant les autres activités connexes pour tout de suite», d’affirmer Patricia Lopraino, fondatrice et directrice de Diapason.

«Nous sommes particulièrement fiers d’avoir attiré Fred Fortin, puis The Sadies, un groupe de Toronto qui a collaboré avec plusieurs légendes depuis 20 ans, de continuer Jean-François Proulx, responsable de la programmation. Leur country alternatif est populaire partout sur la planète. Connus dans le monde, les Montréalais de SUUNS vont se produire pour la première fois gratuitement en extérieur chez nous.»

Autres nouveautés

Autre belle initiative, des spectacles de fin de soirée prendront place au centre Le Sorbier (140, rue Nadon).

«On innove avec une formule de bingo show, les vendredi et samedi soir, de 23h à 1h, avec des artistes tels que Lesbo Vrouven, Organ Mood, Lydia Képinski et Les Tavarneux, de préciser Mme Lopraino. Les festivaliers nous disaient depuis longtemps qu’ils aimeraient faire durer le plaisir.»

La venue de Sirius XM permettra aussi à l’équipe de Diapason de réaliser un véritable fantasme: des croisières-spectacles en ponton. Trois soirées surprises sont au programme.

«D’avoir un présentateur officiel comme partenaire majeur nous donne un nouvel élan et beaucoup d’ouverture», d’ajouter Mme Lopraino.

«J’ai un style un brin marginal et c’est plaisant de voir qu’un événement fait encore de la place à ce type de musique sur scène», de confier Émile Bilodeau, dont la pièce J’en ai plein mon cass a beaucoup joué sur les ondes radiophoniques.

 «C’est vraiment  super de pouvoir donner un aussi gros spectacle, un an seulement après notre création, de poursuivre Vincent Huard et Victor Tremblay-Desrosiers, du groupe Vanille. C’est bien de commencer à se faire connaître du grand public.»

«Diapason nous a donné un bon coup de pouce, quand nous avons gagné son concours (2011), de souligner David Lagacé, de la formation Fire/Works. Depuis, nous sommes passés d’un duo à un quatuor rock plus sombre et sexuel, plus groovy. On a hâte au show. Ça nous fait sortir de Montréal et mon acolyte, Jonathan Peter, est un gars de Pont-Viau!»

Patricia Lopraino, fondatrice et directrice du Festival Diapason, se réjouit de l
Patricia Lopraino, fondatrice et directrice du Festival Diapason, se réjouit de l’association avec Sirius XM.  ©Photo – Photo TC Media – Vincent Graton

À la Grande Scène postée sur la berge des Baigneurs, où joueront les SUUNS, Avec pas d’casque, Fred Fortin, Peter Peter, Chocolat et Bernard Adamus, s’ajoutera une nouveauté, soit le Village Diapason, qui accueillera la Scène Découverte avec des prestations de The Bright Road, The Sadies, Okies, Traces, Vanille, Blood and Glass, Eliza, San James, Stevenson et le bien nommé Sainte Rose.

Ce nouvel espace boisé sera aménagé derrière la galerie d’art La Vieille Caserne, du côté nord du boulevard Sainte-Rose. Plus intimiste, l’endroit sera inauguré dès le jeudi 6 juillet, à 19h.

«Nous avons voulu maximiser la programmation musicale, en conservant notre tradition des lieux atypiques, mais en délaissant les autres activités connexes pour tout de suite», d’affirmer Patricia Lopraino, fondatrice et directrice de Diapason.

«Nous sommes particulièrement fiers d’avoir attiré Fred Fortin, puis The Sadies, un groupe de Toronto qui a collaboré avec plusieurs légendes depuis 20 ans, de continuer Jean-François Proulx, responsable de la programmation. Leur country alternatif est populaire partout sur la planète. Connus dans le monde, les Montréalais de SUUNS vont se produire pour la première fois gratuitement en extérieur chez nous.»

Autres nouveautés

Autre belle initiative, des spectacles de fin de soirée prendront place au centre Le Sorbier (140, rue Nadon).

«On innove avec une formule de bingo show, les vendredi et samedi soir, de 23h à 1h, avec des artistes tels que Lesbo Vrouven, Organ Mood, Lydia Képinski et Les Tavarneux, de préciser Mme Lopraino. Les festivaliers nous disaient depuis longtemps qu’ils aimeraient faire durer le plaisir.»

La venue de Sirius XM permettra aussi à l’équipe de Diapason de réaliser un véritable fantasme: des croisières-spectacles en ponton. Trois soirées surprises sont au programme.

«D’avoir un présentateur officiel comme partenaire majeur nous donne un nouvel élan et beaucoup d’ouverture», d’ajouter Mme Lopraino.

«J’ai un style un brin marginal et c’est plaisant de voir qu’un événement fait encore de la place à ce type de musique sur scène», de confier Émile Bilodeau, dont la pièce J’en ai plein mon cass a beaucoup joué sur les ondes radiophoniques.

 «C’est vraiment  super de pouvoir donner un aussi gros spectacle, un an seulement après notre création, de poursuivre Vincent Huard et Victor Tremblay-Desrosiers, du groupe Vanille. C’est bien de commencer à se faire connaître du grand public.»

«Diapason nous a donné un bon coup de pouce, quand nous avons gagné son concours (2011), de souligner David Lagacé, de la formation Fire/Works. Depuis, nous sommes passés d’un duo à un quatuor rock plus sombre et sexuel, plus groovy. On a hâte au show. Ça nous fait sortir de Montréal et mon acolyte, Jonathan Peter, est un gars de Pont-Viau!»

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Rédacteur en chef, journaliste à la culture et aux faits divers, Benoit.leblanc@2m.media, 450-667-4360 poste : 3526

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Culture

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page