Connectez-vous à nous

Plus de 2500 automobilistes fautifs captés par des radars photo

Actualités

Plus de 2500 automobilistes fautifs captés par des radars photo

TRANSPORT. Plus de 472 200 $ en contraventions et 2539 conducteurs fautifs: voilà ce qui ressort du rapport du ministère de la Justice sur les infractions captées par les radars photo depuis 2013 sur le territoire de Laval.

Commentaires

Le plus payant est sans contredit celui de l’autoroute 15 en direction nord, mis en service en juillet dernier, qui a pris en photo 1891 automobilistes roulant trop vite. Le total des amendes? 357 398 $.

En seconde place vient le radar mobile du pont Médéric-Martin, utilisé lors de travaux routiers en 2013, alors que 122 personnes ont reçu un constat d’infraction, dont le montant total s’élève à 33 886 $.

Et depuis le 14 juillet, 110 conducteurs ont été pris en défaut pour la vitesse par le radar fixe implanté depuis le 28 décembre 2015 sur le boulevard Saint-Martin, à l’intersection des Laurentides (direction sud-ouest). Dans ce cas-ci, une somme globale de 10 709 $ a été perçue auprès des gens concernés.

Feux rouges

Pour ce qui est des radars photo qui surveillent exclusivement le respect du feu rouge, on recense 182 automobilistes en faute depuis le 28 décembre 2015, alors qu’ils circulaient sur le boulevard de la Concorde Ouest, à l’intersection de la 12e Avenue (direction nord-est). Ces infractions se chiffrent à 30 758 $.

Les autres radars suivent avec 167 infractions (des Laurentides/Dagenais direction sud, 28 193 $); 35 (Curé-Labelle/Dagenais Ouest direction nord, 5915 $) et 32 (Saint-Martin/des Laurentides direction sud-ouest, 5408 $). Le premier et troisième sont en fonction depuis décembre 2015, alors que le deuxième est opérationnel depuis le 14 juillet.

Finalement, le Ministère fait aussi état d’un deuxième radar mobile installé également pour des travaux routiers en 2013 sur l’autoroute 15 nord, à la hauteur du pont Médéric-Martin, qui a généré 5582 infractions, pour un montant de 1 479 214 $. Toutefois, dans le rapport, le Ministère n’a pas indiqué d’emplacement lavallois, contrairement à celui indiqué plus haut, et c’est pourquoi il n’a pas été compilé dans les données.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste à la retraite

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page