Connectez-vous à nous

Pierre Lavoie prône le leadership humain

Actualités

Pierre Lavoie prône le leadership humain

SOCIÉTÉ. Pierre Lavoie, le fondateur du Grand défi, a offert en primeur aux gens d’affaires de Laval sa nouvelle conférence «Leadership authentique et humain», le 14 novembre, au Cosmodôme.

Commentaires

La Fondation du Carrefour jeunesse-emploi de Laval (FCJEL) a eu l’idée d’organiser ce premier déjeuner-conférence, afin de recueillir des fonds.

Le président de la Fondation, Pierre Dumais, offrira 10 000 $ en bourse à des jeunes qui en ont besoin pour réaliser leurs rêves d’autonomie. Cette somme servira à motiver les jeunes fréquentant le Carrefour jeunesse-emploi de Laval dans leurs démarches et à leur donner le coup de pouce nécessaire pour promouvoir et faciliter l’accès à l’éducation et au marché du travail.

La FCJEL a pour mission de soutenir et d’encourager les jeunes lavallois, âgés entre 16 et 35 ans, dans la réalisation de leurs projets de vie.

Témoignage

Katherine Lago-Urpesz, récipiendaire d’une bourse de la Fondation, est venue partager l’impact de son passage au CJEL. «L’aide précieuse de mon intervenant a changé ma vie, souligne-t-elle. Ma démarche au Carrefour jeunesse-emploi de Laval m’a permis de briser le cycle de la pauvreté dans lequel j’ai toujours vécu et d’envisager mon futur de façon plus positive. J’ai maintenant espoir d’offrir un avenir meilleur à ma fille. La bourse que j’ai reçue de la Fondation m’a permis de payer les frais d’inscription à mon DEP, car je n’avais pas les moyens de les défrayer.»

Ambassadeur

Pierre Lavoie, le mécanicien devenu un ambassadeur du sport au Québec, a expliqué son parcours et sa motivation. «On ne naît pas leader, on le devient! insiste-t-il d’entrée de jeu. Le modèle que je préconise est le leadership authentique et humain. J’ai également appris qu’on pouvait développer notre leadership, mais surtout l’exercer en utilisant l’influence que cela apporte pour améliorer notre société ou faire grandir notre organisation vers les sommets.»

Pierre Lavoie reconnaît ne pas avoir été toujours un rassembleur ni ne pas avoir toujours pris les bonnes décisions. «J’ai surtout appris que par nos erreurs, on devient un meilleur leader, un meilleur humain.»

Et s’il y avait une seule chose à retenir de sa conférence, M. Lavoie lance: «On peut tous développer notre côté humain. Il se développe avec les valeurs familiales. On a besoin de leaders dans notre société et il est important d’identifier ceux qui ont ce côté humain. Ces derniers vont connaître du succès.»

Citoyen engagé

Pierre Lavoie est l’illustration parfaite du pouvoir d’un citoyen engagé dans une cause. Il a mobilisé des milliers de personnes, mis l’accent sur l’importance des bonnes habitudes de vie, amassé des millions pour combattre les maladies orphelines.

Après la mort de ses enfants, Laurie et Raphaël, il se sert du sport pour amasser des fonds pour combattre l’acidose lactique et les maladies orphelines. En 1999, Il a décidé de faire bouger les choses en créant le Défi Pierre Lavoie, une randonnée à vélo de 650 km en 24 heures. Il voulait sensibiliser la population à cette maladie rare où peu de recherche était réalisée. Cela lui permet de recueillir des fonds et de financer un centre de recherche sur les maladies orphelines. C’est grâce à ces recherches qu’on identifiera le gène défectueux et mettra au point un test de dépistage.

Peu sportif dans sa jeunesse, Pierre Lavoie a remporté de nombreuses compétitions IronMan et de triathlon à travers le monde.

Le Grand défi Pierre Lavoie est devenu au fil des ans un raz-de-marée et il se sert de sa renommée pour faire la promotion de l’activité physique dans les écoles touchant, du même coup, les parents.

Le Grand défi Pierre Lavoie est devenu un événement phare, qui attire des milliers de participants et sensibilise les gens de tous âges au maintien de saines habitudes de vie.

Il a créé un mouvement sans précédent au point où plus de 1200 écoles secondaires ont embarqué dans son sillage et fabriquent ses fameux cubes d’énergie.

«J’ai toujours aimé passer en cinquième vitesse, avoue-t-il. Ce parcours de vie m’a surtout appris les valeurs de la réussite et que souvent ce qui fait notre succès ce sont les autres.» 

La Fondation du Carrefour jeunesse-emploi de Laval (FCJEL) a eu l’idée d’organiser ce premier déjeuner-conférence, afin de recueillir des fonds.

Le président de la Fondation, Pierre Dumais, offrira 10 000 $ en bourse à des jeunes qui en ont besoin pour réaliser leurs rêves d’autonomie. Cette somme servira à motiver les jeunes fréquentant le Carrefour jeunesse-emploi de Laval dans leurs démarches et à leur donner le coup de pouce nécessaire pour promouvoir et faciliter l’accès à l’éducation et au marché du travail.

La FCJEL a pour mission de soutenir et d’encourager les jeunes lavallois, âgés entre 16 et 35 ans, dans la réalisation de leurs projets de vie.

Témoignage

Katherine Lago-Urpesz, récipiendaire d’une bourse de la Fondation, est venue partager l’impact de son passage au CJEL. «L’aide précieuse de mon intervenant a changé ma vie, souligne-t-elle. Ma démarche au Carrefour jeunesse-emploi de Laval m’a permis de briser le cycle de la pauvreté dans lequel j’ai toujours vécu et d’envisager mon futur de façon plus positive. J’ai maintenant espoir d’offrir un avenir meilleur à ma fille. La bourse que j’ai reçue de la Fondation m’a permis de payer les frais d’inscription à mon DEP, car je n’avais pas les moyens de les défrayer.»

Ambassadeur

Pierre Lavoie, le mécanicien devenu un ambassadeur du sport au Québec, a expliqué son parcours et sa motivation. «On ne naît pas leader, on le devient! insiste-t-il d’entrée de jeu. Le modèle que je préconise est le leadership authentique et humain. J’ai également appris qu’on pouvait développer notre leadership, mais surtout l’exercer en utilisant l’influence que cela apporte pour améliorer notre société ou faire grandir notre organisation vers les sommets.»

Pierre Lavoie reconnaît ne pas avoir été toujours un rassembleur ni ne pas avoir toujours pris les bonnes décisions. «J’ai surtout appris que par nos erreurs, on devient un meilleur leader, un meilleur humain.»

Et s’il y avait une seule chose à retenir de sa conférence, M. Lavoie lance: «On peut tous développer notre côté humain. Il se développe avec les valeurs familiales. On a besoin de leaders dans notre société et il est important d’identifier ceux qui ont ce côté humain. Ces derniers vont connaître du succès.»

Citoyen engagé

Pierre Lavoie est l’illustration parfaite du pouvoir d’un citoyen engagé dans une cause. Il a mobilisé des milliers de personnes, mis l’accent sur l’importance des bonnes habitudes de vie, amassé des millions pour combattre les maladies orphelines.

Après la mort de ses enfants, Laurie et Raphaël, il se sert du sport pour amasser des fonds pour combattre l’acidose lactique et les maladies orphelines. En 1999, Il a décidé de faire bouger les choses en créant le Défi Pierre Lavoie, une randonnée à vélo de 650 km en 24 heures. Il voulait sensibiliser la population à cette maladie rare où peu de recherche était réalisée. Cela lui permet de recueillir des fonds et de financer un centre de recherche sur les maladies orphelines. C’est grâce à ces recherches qu’on identifiera le gène défectueux et mettra au point un test de dépistage.

Peu sportif dans sa jeunesse, Pierre Lavoie a remporté de nombreuses compétitions IronMan et de triathlon à travers le monde.

Le Grand défi Pierre Lavoie est devenu au fil des ans un raz-de-marée et il se sert de sa renommée pour faire la promotion de l’activité physique dans les écoles touchant, du même coup, les parents.

Le Grand défi Pierre Lavoie est devenu un événement phare, qui attire des milliers de participants et sensibilise les gens de tous âges au maintien de saines habitudes de vie.

Il a créé un mouvement sans précédent au point où plus de 1200 écoles secondaires ont embarqué dans son sillage et fabriquent ses fameux cubes d’énergie.

«J’ai toujours aimé passer en cinquième vitesse, avoue-t-il. Ce parcours de vie m’a surtout appris les valeurs de la réussite et que souvent ce qui fait notre succès ce sont les autres.» 

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste sport et communauté

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page