Connectez-vous à nous

Pas de transmission de la COVID-19 par argent comptant

lidl opening times today

COVID-19

Pas de transmission de la COVID-19 par argent comptant

Selon une publication datée du 6 juillet,  l ‘Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) affirme que le risque d’être infecté par la COVID-19 en manipulant des billets de banque, cartes de crédit ou pièces de monnaie reste faible.

Il n’y a pas eu de cas documenté de transmission du virus à travers les échanges de monnaie, cartes de crédit et billets de banque, selon les données transmises par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

Certaines études ont déjà démontré que les billets de banque peuvent être contaminés par des micro-organismes pathogènes, dont des virus. Mais selon le document de l’INSPQ, les transactions avec de l’argent comptant peuvent se faire en limitant le temps et la distance d’interaction.

Pour ce faire, il faut rester vigilant sur l’hygiène des mains après chaque transaction.

Également, il est à noter que le mode de transmission principal de la COVID-19 reste l’interaction entre deux personnes via l’émission de microgouttelettes contagieuses.

La Banque du Canada recommande également aux détaillants de continuer à accepter l’argent comptant afin que les Canadiens puissent avoir accès aux biens et services dont ils ont besoin.

Cette situation peut créer des difficultés injustifiées pour les personnes qui dépendent de l’argent comptant pour payer leurs achats et dont les options sont limitées.

L’INSPQ recommande aux personnes qui ont des symptômes de ne pas sortir faire des commissions et limiter tout échange. Les travailleurs devraient éviter de manipuler les cartes bancaires ou cellulaires des clients et appliquer l’hygiène des mains le plus souvent possible.

Consultation sur l’application de traçage

Avant de lancer l’application sur le traçage des personnes atteintes de la COVID-19, le gouvernement provincial lance une consultation publique pour savoir si les personnes seraient ouvertes à la télécharger.

Le questionnaire mis en ligne par le gouvernement provincial le mercredi 8 juillet compte 15 questions. Les personnes ont jusqu’au dimanche 2 août pour y répondre.

Le gouvernement souhaite savoir si les Québécois sont confiants face à ce type de technologie pour freiner la pandémie.

En prévision d’une éventuelle deuxième vague de coronavirus, Québec prévoit se tourner vers une application déjà existante qui serait prête pour le mois de septembre.

Cependant, Éric Caire, ministre délégué à la Transformation numérique gouvernementale, n’a pas encore chiffré le taux de participation requis pour prendre une décision.

10 cas supplémentaires

Depuis 4 jours, il n’y a pas eu de nouveau décès dans la région de Laval en lien avec la COVID-19. Le bilan est désormais de 5848 personnes testées positives à la COVID-19 et 672 décès sur l’île Jésus.

En date du mercredi 8 juillet, le bilan du Centre intégré de la santé et services sociaux (CISSS) de Laval a enregistré seulement 10 nouveaux cas répertoriés sur son territoire.

Un total de 4992 lavallois se sont rétablis et 10 employés sont encore absents du travail à cause de la COVID-19.

Au total, 27 personnes sont toujours hospitalisées, dont encore 4 aux soins intensifs.

Situation au Québec

Au Québec, il y a également eu une tendance à la baisse du nombre de cas et décès avec 13 décès supplémentaires reliés à la COVID-19, pour un total de 5603 dans la province à ce jour.

Le gouvernement recense 82 nouvelles personnes infectées pour un total de 56 079 cas. Le nombre de personnes hospitalisées diminue aussi avec un total de 331 personnes, dont 27 aux soins intensifs.

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

555
Publicité

Populaires

Nous suivre sur Facebook

Publicité
342
Haut de page