Connectez-vous à nous

Pas de progrès dans le dossier du Loblaws de Duvernay

Actualités

Pas de progrès dans le dossier du Loblaws de Duvernay

Amorcée l’an dernier, la démarche de co-design en lien avec le terrain de l’ancien Loblaws, sur le boulevard de la Concorde Est, n’a pas connu de changement depuis le dépôt des demandes des résidents avoisinants.

Commentaires

Sur la page dédié à ce projet, on rapporte que «Les représentants du propriétaire du terrain, Choice Property, ont précisé qu’ils étaient présentement en discussions avec un éventuel partenaire qui viendrait les appuyer au niveau de l’immobilier résidentiel». Rien ne pourrait bouger avant juin selon cette même source.

«Nous pensions avoir un retour à l’automne dernier, mais nous n’avons finalement jamais reçu de proposition concrète. Nous sommes à la merci du rythme de croisière de Loblaws», a déclaré Stéphane Boyer, conseiller municipal de Duvernay/Pont-Viau.

L’entreprise aurait approché des propriétaires de résidences pour personnes âgées et des commerçants, la construction d’un lieu d’habitation pour les aînés et la présence de petits commerces (cafés, marchés) étant des besoins exprimés par les citoyens présents aux assemblées de consultation.

«Les gens aimeraient aussi un pôle commercial, mais de plus petite superficie si un modèle comme l’ancien Loblaws n’est pas viable», d’ajouter l’élu lavallois.

Février 2017

La démarche de co-design avait débuté à l’hiver 2017. Quatre rencontres citoyennes ont eu lieu durant lesquelles diverses propositions ont été avancées par les participants. Outre la résidence et des commerces de proximité, le scénario idéal comportait également la construction de maisons de ville destinées aux familles.

«Nous sommes partie d’une page blanche et c’était la première fois qu’on faisait ça à la Ville, a souligné Stéphane Boyer. Dans tout ce processus, on veut respecter le quartier et ses résidents.»

Sur la page dédié à ce projet, on rapporte que «Les représentants du propriétaire du terrain, Choice Property, ont précisé qu’ils étaient présentement en discussions avec un éventuel partenaire qui viendrait les appuyer au niveau de l’immobilier résidentiel». Rien ne pourrait bouger avant juin selon cette même source.

«Nous pensions avoir un retour à l’automne dernier, mais nous n’avons finalement jamais reçu de proposition concrète. Nous sommes à la merci du rythme de croisière de Loblaws», a déclaré Stéphane Boyer, conseiller municipal de Duvernay/Pont-Viau.

L’entreprise aurait approché des propriétaires de résidences pour personnes âgées et des commerçants, la construction d’un lieu d’habitation pour les aînés et la présence de petits commerces (cafés, marchés) étant des besoins exprimés par les citoyens présents aux assemblées de consultation.

«Les gens aimeraient aussi un pôle commercial, mais de plus petite superficie si un modèle comme l’ancien Loblaws n’est pas viable», d’ajouter l’élu lavallois.

Février 2017

La démarche de co-design avait débuté à l’hiver 2017. Quatre rencontres citoyennes ont eu lieu durant lesquelles diverses propositions ont été avancées par les participants. Outre la résidence et des commerces de proximité, le scénario idéal comportait également la construction de maisons de ville destinées aux familles.

«Nous sommes partie d’une page blanche et c’était la première fois qu’on faisait ça à la Ville, a souligné Stéphane Boyer. Dans tout ce processus, on veut respecter le quartier et ses résidents.»

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste à la retraite

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page