Connectez-vous à nous
lidl opening times today

Rejets d'eaux usées

Palmarès des pires villes au Québec

La Fondation Rivières a dévoilé le 28 octobre la liste des 50 municipalités affichant le pire bilan en termes de déversements d’eaux usées dans les cours d’eau en 2019.

Avec 1999 rejets, Laval arrive 4e derrière Québec (3180), Saguenay (2931) et Shawinigan (2135) au chapitre du nombre de déversements recensés l’an dernier.

Indice d’intensité

La Ville de Laval fait encore plus piètre figure au palmarès des municipalités classées selon l’indice d’intensité des déversements.

Développé par la Fondation Rivières, ce nouvel indicateur tient compte du débit de conception de la station d’épuration, de la taille des ouvrages qui débordent et de la durée de chacun de ces déversements. En mesurant ainsi le volume d’eaux d’égout potentiellement rejeté dans la nature, l’indice d’intensité permet de ramener les capacités d’ouvrages de surverses sur une échelle commune pour des fins de comparaison.

Deuxième pire municipalité derrière Longueuil, Laval fait un peu mieux lorsqu’elle se compare aux 10 grandes villes du Québec per capita.

De fait, elle prend le 4e rang dans le classement selon l’indice d’intensité par habitant, devancée par les dernières de classe que sont Longueuil, Trois-Rivières et Saguenay.

Intention

Directeur général de la Fondation, André Bélanger se défend bien de vouloir dresser ici un portrait péjoratif des villes dont le système d’assainissement des eaux sont les plus défaillants.

L’idée à l’origine de ce nouveau palmarès est plutôt de signifier aux gouvernements les endroits où il faut agir en urgence, dit-il.

«Actuellement, aucune analyse des priorités d’investissement n’est effectuée, déplore M. Bélanger. L’argent est injecté de manière aléatoire sans planification territoriale. Pourtant, si on souhaite apporter une solution au problème, on doit réaliser les travaux en fonction des enjeux prioritaires par bassin versant. C’est le diagnostic que la carte et le palmarès nous permettent de faire aujourd’hui».

À lire également: Eaux usées: 5,5 rejets par jour

À lire également: Eaux usées: la Ville réagit

À lire également: Quand nos égouts débordent…

Commentaires

Journaliste à l'économie, l'environnement, le logement et la politique municipale, provinciale et fédérale, sstamour@2m.media, 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

555
Publicité

Populaires

Nous suivre sur Facebook

Publicité
342
Haut de page