Connectez-vous à nous

On marchera pour le retrait d’une piste cyclable

lidl opening times today

Actualités

On marchera pour le retrait d’une piste cyclable

Le conseiller municipal de Vimont, Michel Poissant, invite ses commettants à venir marcher le samedi 11 mai en appui à la demande de retrait de la piste cyclable sur le boulevard Saint-Elzéar.

Le départ sera donné sur le coup de 13h devant l’église du même nom.

«Cette piste cyclable est dangereuse et donne un faux sentiment de sécurité, réaffirme le leader de la seconde opposition, Michel Poissant. Le boulevard Saint-Elzéar est étroit et n’est tout simplement pas conçu pour recevoir une piste cyclable. À preuve, il y a très peu de cyclistes qui l’utilisent.»

Six mois plus tôt, il tenait les mêmes propos en présence du curé de la paroisse et des dirigeants de six organismes communautaires à l’occasion d’un point de presse conjoint.

Périlleux

Parcourant 2,5 kilomètres de part et d’autre du boulevard des Laurentides, cette bande cyclable pose particulièrement problème à la hauteur de l’église, là où la fabrique voisine avec le centre communautaire et une école primaire à l’angle du boulevard Saint-Elzéar et de la rue Bédard.

Sur une distance de quelques mètres, les marques sur la chaussée y font passer la piste entre les voitures stationnées et celles qui circulent vers l’est, puis directement en bordure de rue avant d’emprunter le trottoir pour finalement partager à nouveau le boulevard Saint-Elzéar avec les voitures.

L’élimination de cette piste cyclable réglerait ce problème de dangerosité tout en redonnant accès à du stationnement «dans un secteur où il y a une forte densité de population», fait valoir M. Poissant en citant la présence de commerces, résidences pour aînés et logements multiples à proximité de l’église, du centre communautaire et de l’école primaire.

À cet égard, le président du Conseil des Chevaliers de Colomb de Vimont, Pierre Archambault, déplorait l’automne dernier que des membres cessaient d’assister aux activités, faute de stationnement.

En réplique à ses détracteurs qui ont vertement critiqué sa démarche sur sa page Facebook, Michel Poissant se défend bien de faire campagne contre le développement d’un réseau de pistes cyclables à Laval, plaidant plutôt l’importance d’en faire «un développement intelligent, adapté à chaque secteur» tout en consultant les citoyens concernés.

Commentaires

Journaliste à l'économie et la politique municipale , Stéphane.st-amour@2m.media , 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

555
Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Publicité
342
Haut de page