Connectez-vous à nous
(Photo gracieuseté)

Santé

Nouvel incitatif pour attirer les infirmières

Le gouvernement du Québec a annoncé, le 23 septembre, une «petite révolution dans le réseau de la santé» qui vise à convaincre davantage d’infirmières à occuper un poste à temps plein et revenir vers le réseau public.

Un incitatif de 15 000 $ sera remis aux infirmières du réseau qui accepteront un poste à temps plein. Celles qui ont pris leur retraite ou qui travaillaient au privé et qui souhaitent revenir dans le réseau à temps complet recevront quant à elles 12 000 $.

Les infirmières qui travaillent déjà à temps plein obtiendront aussi une prime de 15 000 $ pour ne pas qu’elles soient pénalisées.

Un autre boni est prévu pour cinq régions dans lesquelles il est plus difficile de trouver du personnel, soit l’Abitibi-Témiscamingue, la Côte-Nord, le Nord-du-Québec, la Gaspésie et les Îles-de-la-Madeleine, ainsi que l’Outaouais.

Les infirmières auxiliaires, percussionnistes et inhalothérapeutes seront également admissibles à ces sommes.

«Nous avons déjà renégocié les conventions collectives, mais nous avions besoin d’une passerelle pour se rendre jusqu’à l’application de celles-ci, a mentionné le premier ministre François Legault. On a essayé de penser en dehors de la boîte, comme pour le dossier des préposés aux bénéficiaires et de la campagne de vaccination.»

Le gouvernement provincial espère que cette mesure permettra d’attirer environ 4300 infirmières vers le réseau public. Cela permettrait de rehausser à 75 % le nombre d’infirmières travaillant à temps complet.

Défi

Cette hausse significative d’infirmières à temps plein devrait notamment réduire le temps supplémentaire obligatoire et offrir «une meilleure conciliation famille-travail, une prévisibilité aux infirmières dans leur horaire» selon M. Legault.

Il anticipe également que les infirmières revenues souhaiteront rester par la suite, et ce, même si les bonus ne devraient pas être prolongés au-delà de la première année, car la charge de travail sera mieux répartie avec davantage de ressources.

À titre de précision, le premier tiers de la prime sera offert dès maintenant. Le reste du montant sera plutôt remis en octobre 2022, soit après 12 mois à l’emploi.

Le gouvernement du Québec prévoit aussi engager des agents administratifs prochainement pour réduire le «temps de paperasse» des infirmières qui occuperait 30 % de leurs heures de travail.

Commentaires

Publicité

Populaires

Facebook

Publicité
Haut de page