Connectez-vous à nous

Nouveaux outils pour jeunes consommateurs avertis

Actualités

Nouveaux outils pour jeunes consommateurs avertis

L’ACEF (Association coopérative d’économie familiale) de Laval a dévoilé ses cahiers d’activités en éducation financière élaborés pour les élèves de la troisième année du primaire à la deuxième du secondaire, afin que la famille entière puisse prendre part à cet exercice de conscientisation à la consommation et valeur de l’argent.

«Par ce moyen, les enfants pourront pousser plus loin les réflexions amorcées en classe», de souligner Lyne Lapensée, commissaire scolaire de Laval-Ouest.

Ces outils s’inscrivent dans le projet du Club des consommateurs allumés amorcé en 2011 par l’ACEF de Laval et qui a permis de rencontrer plus de 19 500 élèves.

«Ce sont des ateliers gratuits servant à sensibiliser l’élève à des questions comme l’influence de la publicité, l’épargne, le budget, la différence entre un besoin et une envie, le fonctionnement du guichet automatique, celui des cartes de débit et crédit, de continuer Cathy Simard, conseillère budgétaire.  Ces notions évoluent, on n’a qu’à penser au téléphone cellulaire ou console vidéo, pour l’enfant en vieillissant.»

«Nous voulons éveiller un esprit critique en matière de consommation chez les élèves rencontrés.»

 – Cathy Simard, conseillère budgétaire à l’ACEF de Laval

Programme élaboré

Les nouveaux sujets ont été élaborés en collaboration avec l’Autorité des marchés financiers (AMF).

Ces cahiers servent à la réflexion et discussion. (Photo 2M.Media)

«Nous abordons notamment les biens et services, que ce soit le billet pour prendre l’autobus ou aller au cinéma,  ou l’électricité qui réchauffe et éclaire la maison, en plus des notions de revenu et dépenses, poursuit Eduarda Freitas, responsable du volet éducatif à l’ACEF. On demande ensuite aux jeunes de faire un budget. Ils se rappellent de nous d’une visite à l’autre.»

«Au retour d’ateliers aussi utiles, nos enfants en parlent peu et c’est pourquoi nous avions évoqué l’idée d’un guide, indique Linda Jacqueline Munguia, présidente du conseil d’établissement de l’école La Source, boulevard Frenette, où s’ets déroulé le lancement. Quand on leur parle qu’un vêtement de marque est un luxe, nous n’avons pas autant de crédibilité qu’un spécialiste pour eux.»

Mère d’enfants de 8, 10 et 14 ans, Mme Munguia a aussi précisé qu’«une telle initiative est nécessaire dans cette société où jeunes et adultes sont bombardés d’information afin de nous créer des envies de consommation dont n’a pas réellement besoin.»

«J’en suis à ma septième année comme directeur ici, ajoute André Jacques. Cet atelier et ce cahier d’activités répondent à un besoin exprimé par les parents, L’école instruit et socialise, mais notre rôle est aussi d’aider les enfants à grandir et leur passer des valeurs.»

À ce jour, 15 écoles primaires et 2 au secondaire prennent part au Club des consommateurs allumés.

Commentaires

Rédacteur en chef, journaliste à la culture et aux faits divers, Benoit.leblanc@2m.media, 450-667-4360 poste : 3526

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page