Connectez-vous à nous

Mobilisation pour le recyclage à la résidence Les Marronniers

lidl opening times today

Actualités

Mobilisation pour le recyclage à la résidence Les Marronniers

Depuis un peu plus d’un an, à la Résidence des Marronniers, Jocelyne Lefèvre, membre de la chorale Le Cœur des Marronniers, récolte les cannettes et bouteilles de verre ou plastique des résidents pour remédier à l’absence de boîte de consigne dans l’établissement, tout en aidant au financement de sa chorale.

Le 10 septembre 2018, lors d’une répétition de la chorale, Sarah Beaudet, directrice de celle-ci depuis 5 ans, cherchait à disposer d’une cannette. Après discussion avec sa choriste Jocelyne Lefèvre, elles ont réalisé qu’aucun système de récupération de contenant consigné n’était en place dans la résidence de Vimont.

«Ensemble, on a eu l’idée de ramasser ces cannettes-là et ces bouteilles-là et d’aller les consigner, explique Sarah Beaudet. L’argent qu’on faisait avec ça allait directement dans le budget de la chorale J’ai demandé à Jocelyne si elle voulait s’en occuper et elle m’a dit oui».

Sarah Beaudet, Jocelyne Lefèvre et Lise Corbeil, une autre choriste, ont mis en place un système de récupération de contenants consignés. Mme Corbeil a aussi fait et distribué des cartes avec le numéro de téléphone de Mme Lefèvre pour informer les résidents de leur initiative.

Les gens ont été très réceptifs à l’idée de ce service. Ils sont très nombreux à contacter Mme Lefèvre pour qu’elle récupère leurs cannettes, bouteilles et déchets de plastique recyclables.

Petit geste va loin

«Au début, je ne savais pas dans quoi je m’embarquais», déclare Jocelyne Lefèvre.

Après l’annonce de ce service dans le journal de la résidence, l’engouement pour celui-ci a explosé.

«À la base, c’était petit, mais c’est devenu quelque chose de tellement gros en peu de temps, affirme Sarah Beaudet. On ne s’attendait pas à ça.»

Aujourd’hui, une somme près de 1000 $ a été amassée grâce à l’initiative de Mme Lefèvre. Ce montant permet, entre autres, d’avoir des musiciens lors des spectacles de la chorale.

Au-delà de l’environnement

«Pour moi, comme pour Jocelyne, ça amène une valeur humaine de faire ça, mentionne Suzelle Lacroix, choriste qui s’est jointe à l’initiative en juillet. La cause de l’environnement me touche, mais je crois que ce qu’il y a de beau là-dedans, c’est qu’il a un développement humain incroyable. Les choses avancent et les gens se conscientisent.»

Sarah Beaudet n’a pas manqué d’exprimer sa fierté envers Jocelyne Lefèvre.

«Avant, [Jocelyne Lefèvre] était une personne très timide et qui écoutait plus qu’elle parlait, mais elle s’est tellement épanouie dans ce projet-là et je trouve ça merveilleux», exprime la cheffe de choeur.

«Ce que j’ai aimé dans toute cette histoire-là, c’est le monde, a expliqué Jocelyne Lefèvre. Ça m’a donné de la confiance de m’ouvrir ainsi et de ne plus être gênée de parler aux gens.»

Encore à ce jour, Jocelyne Lefèvre, avec l’aide de ses collaboratrices, continue sa mission de récupération, non seulement pour l’environnement, mais aussi pour les rencontres humaines que ce geste apporte.

Commentaires

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

555
Publicité

Nous suivre sur Facebook

Publicité
342
Haut de page