Connectez-vous à nous

Mise à jour sécuritaire pour les propriétaires de résidence

lidl opening times today

Actualités

Mise à jour sécuritaire pour les propriétaires de résidence

Près de 60 membres du Regroupement québécois des résidences pour aînés (RQRA) des environs se sont rassemblés au Château Royal de Laval, dans le cadre de la tournée provinciale annuelle.

L’événement permettait une mise à jour des informations concernant la sécurité dans les établissements. Une formation a été donnée par Me Myriam Morissette.

«Les points ciblés étaient parfaits, a affirmé Marc Bédard, cogestionnaire du Manoir Céleste, dans Sainte-Dorothée. C’était un bon rappel pour les administrateurs d’établir clairement les limites de leurs mesures de sécurité et les faire connaître.»

Par exemple, si une résidence affirme offrir des services 24 heures sur 24, il faut toutefois clarifier que les personnes âgées ne sont pas sous surveillance à tout moment. «Ce serait une invasion de la vie privée, a complété le participant. Il faut que les familles comprennent les responsabilités de chacun.»

Particularités

Pour Chantale St-Onge, directrice générale adjointe du RQRA, il est primordial que tout le monde soit concerné par la viabilité des petites résidences privées. «Ce sont des fleurons de la communauté, explique-t-elle. Quand l’une d’entre elles ferme, nous devons parfois envoyer des occupants à plus de 50 kilomètres, loin de leur famille.»

La situation semble moins dramatique à Laval, qui affiche un taux de fermeture de 14 %, bien en-dessous de la moyenne provinciale de 25 %. «Par contre, 24 % des établissements lavallois sont petits, c’est-à-dire à risque», nuance la DG adjointe.

11 arrêts

«La tournée est l’occasion de faire le point avec les personnes affiliées, explique Mme St-Onge. Ils peuvent nous donner leurs préoccupations et nous faisons les suivis sur les dossiers de l’heure.»

Celle-ci s’est déplacée dans 11 municipalités en 13 jours. «C’est important d’aller rencontrer les membres chez eux, en région, ajoute la DG adjointe. Les gens qui habitent loin n’ont pas souvent l’occasion d’échanger.»

Parmi les enjeux pressants, la pénurie de main d’œuvre inquiète les propriétaires. Cela s’ajoute à un taux d’occupation des résidences privées de 95 % dans la province, le plus élevé au Canada.

«Il y a 30 000 nouveaux aînés par années au Québec, ajoute Mme St-Onge. À Laval, des 51 résidences, 31 font partie de la RQRA.»

Commentaires

Journaliste aux transports, à la santé et à l'éducation, agohierdrolet@2m.media , 450-667-4360 poste : 3527

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

555
Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Publicité
342
Haut de page