Connectez-vous à nous

Médaille d’argent pour des panneaux solaires

Actualités

Médaille d’argent pour des panneaux solaires

Par Alexis Gohier-Drolet. Les panneaux solaires organiques du Lavallois Wilfred Mason lui ont permis de se classer dans le 20% des meilleurs projets lors de l’Expo-sciences pancanadienne, tenue ce printemps à l’Université Carleton d’Ottawa.

Commentaires

Le projet de l’étudiant de Marianopolis visait à améliorer l’efficacité des panneaux solaires.

Sachant que les plantes emmagasinent bien l’énergie du soleil, Wilfred Mason s’est tourné vers des bactéries photosynthétiques comme récepteurs. En ajoutant de microscopiques tubes métalliques, il a pu obtenir un courant de huit nanoampères ou 0,000000008 ampères.

«Ça peut paraître faible, mais c’est à cause de la petite taille de mon projet, a expliqué le résident de Vimont. En réalité, j’ai augmenté la densité d’énergie de 30% grâce aux nanotubes.»

Le résultat a un aspect surprenant. «Ce ne sont pas des appareils photovoltaïques comme on les imagine, a-t-il ajouté. Ce sont plutôt des boules de gel organique, trempées dans une solution.»

Outre cet honneur, Wilfred a reçu des bourses d’admission dans cinq universités, dont Carleton, un Youth Innovator Award d’une valeur de 1000 $, ainsi qu’une bourse de 7000 $.

Le jeune homme de 19 ans a l’intention d’étudier à l’Université McGill en génie mécanique dès l’année prochaine.

Semaine chargée

Pour l’aventure d’une semaine, les représentants québécois, sélectionnés en avril lors de la finale provinciale, ont voyagé ensemble à bord d’un autobus. «La partie la plus agréable de ces voyages est de faire des rencontres, surtout avec des Lavallois et Montréalais», a indiqué celui qui a participé à sa 20e exposition scientifique.

Les juges présents ont évalué 500 projets de toutes les provinces, dont 36 du Québec. Parmi ceux-ci, 20 ont mérité une médaille d’or, d’argent ou de bronze.

Pendant six jours, les participants ont présenté leur projet à des milliers d’élèves, parents et visiteurs. Près de six heures ont été consacrées à la présentation devant des juges.

Installés à leur kiosque, les scientifiques avaient peu de temps pour découvrir les idées de leurs collègues. Un projet a malgré tout retenu l’attention du Lavallois. «Le gagnant de la catégorie intermédiaire a fabriqué une voiture autonome. C’est extrêmement impressionant, surtout à son jeune âge.»

Le projet de l’étudiant de Marianopolis visait à améliorer l’efficacité des panneaux solaires.

Sachant que les plantes emmagasinent bien l’énergie du soleil, Wilfred Mason s’est tourné vers des bactéries photosynthétiques comme récepteurs. En ajoutant de microscopiques tubes métalliques, il a pu obtenir un courant de huit nanoampères ou 0,000000008 ampères.

«Ça peut paraître faible, mais c’est à cause de la petite taille de mon projet, a expliqué le résident de Vimont. En réalité, j’ai augmenté la densité d’énergie de 30% grâce aux nanotubes.»

Le résultat a un aspect surprenant. «Ce ne sont pas des appareils photovoltaïques comme on les imagine, a-t-il ajouté. Ce sont plutôt des boules de gel organique, trempées dans une solution.»

Outre cet honneur, Wilfred a reçu des bourses d’admission dans cinq universités, dont Carleton, un Youth Innovator Award d’une valeur de 1000 $, ainsi qu’une bourse de 7000 $.

Le jeune homme de 19 ans a l’intention d’étudier à l’Université McGill en génie mécanique dès l’année prochaine.

Semaine chargée

Pour l’aventure d’une semaine, les représentants québécois, sélectionnés en avril lors de la finale provinciale, ont voyagé ensemble à bord d’un autobus. «La partie la plus agréable de ces voyages est de faire des rencontres, surtout avec des Lavallois et Montréalais», a indiqué celui qui a participé à sa 20e exposition scientifique.

Les juges présents ont évalué 500 projets de toutes les provinces, dont 36 du Québec. Parmi ceux-ci, 20 ont mérité une médaille d’or, d’argent ou de bronze.

Pendant six jours, les participants ont présenté leur projet à des milliers d’élèves, parents et visiteurs. Près de six heures ont été consacrées à la présentation devant des juges.

Installés à leur kiosque, les scientifiques avaient peu de temps pour découvrir les idées de leurs collègues. Un projet a malgré tout retenu l’attention du Lavallois. «Le gagnant de la catégorie intermédiaire a fabriqué une voiture autonome. C’est extrêmement impressionant, surtout à son jeune âge.»

 

 

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...
Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page